Livre photo : SANSEVERINO-LES ROSES BLANCHE inconnu
FOND ECRAN
FAVORITES
CONCOURS PHOTO
FORUM PHOTO
BLOG
CONTACT
  
  
  
  
Partager vos photos
> CONNEXION
 
 Animaux
   Chien
   Chat
   Cheval
   Oiseau
   Papillon
   Insecte
   Animal Aquatique
   Autres Animaux
 Nature
   Fleur
   Rose
   Arbre
   Champignon
 Objet
   Voiture
   Moto
   Sport
 Fête
 Artistique
   Montage Photo
   Retouche Photo
 Voyage
France
   Paris
  Concours photo | Concours photo 2016
 
Détail sur le produit
SANSEVERINO-LES ROSES BLANCHE

SANSEVERINO-LES ROSES BLANCHE
inconnu

Prix: EUR 9,99 Détails
ACHETER

Disponibilité: Habituellement expédié sous 24 h
Expédié et vendu par Amazon.fr

19 Disponible neuf ou d'occasion EUR 3,44

Moyenne des commentaires client:
(22 commentaires clients)

Liste des titres

  1. Johnny tu n'es pas un ange
  2. Un dur, un vrai, un tatoue
  3. En sortant de l'ecole
  4. Route nationale 7
  5. Ce petit chemin
  6. Sombre dimanche
  7. La java des bombes atomiques
  8. Le petit bal perdu
  9. Supplique pour être enterre sur la plage de sete
  10. Il suffirait de presque rien
  11. La fille de londres
  12. Les roses blanches
  13. Marcel

Détail sur le produit

  • Rang parmi les ventes Amazon: #21775 dans Musique
  • Marque: Columbia
  • Sorti le: 2014-09-22
  • Nombre de disques: 1
  • Nombre d'articles: 1
  • Dimensions: .47" h x 5.59" l x 4.92" L, .21 livres
  • Durée: 2883 seconds

Révisions éditoriales

Critique
L'heure de la récréation a sonné pour Sanseverino qui, après les deux belles pièces que sont Les Faux Talbins (2009) et Honky Tonk (2013), s'offre une parenthèse enchantée en reprenant une douzaine de témoignages d'une époque glorieuse de la chanson. S'étalant de l'entre-deux guerres avec l'incunable « Les Roses blanches » immortalisé par Berthe Sylva et la parodie fortiche « Un dur, un vrai, un tatoué » de Fernandel, aux années 1960 symbolisées notamment par « Il suffirait de presque rien » et le savoureux et surréaliste « La Fille de Londres » de Germaine Montero (via Pierre Mac Orlan), Le Petit Bal Perdu n'est pas celui fréquenté par un vieux routier de la nostalgie mais le panthéon d'un éternel enfant tombé dans une marmite de jazz swing.

Connu pour ne rien faire comme les autres et le faire à sa façon, sans avoir à copier par dessus l'épaule du voisin, Stéphane Sanseverino embarque dans cette aventure - qui est loin d'être une galère mais un vrai menu de gourmet -, des partenaires efficaces, inventifs, pour qui le plaisir de jouer figure en gras police 36 sur le cahier des charges. Le boulot confié au guitariste rythmique Olivier Legeay, au contrebassiste Olivier Andrés, au batteur Olivier Mesa et aux deux non-Olivier de l'affaire, Christian Séguret à la mandoline et Lionel Suarez à l'accordéon, vaut le détour au hasard d'une fugue (« En sortant de l'école ») enchaînée à une « Nationale 7 » rayonnante et « Ce petit chemin » sentant la noisette et la joie de vivre. Même le « Sombre dimanche » de Damia reprend du poil de la bête.

Face à des monuments imbattables comme le morceau-titre bouleversant de Bourvil, la « Supplique pour être enterré sur la plage de Sète » de Brassens et « Il suffirait de presque rien » de Reggiani, l'ingénu guitariste-chanteur est animé d'une verve nonchalante et contagieuse. Cela va sans dire aussi que sa « Java des bombes atomiques » fantaisiste vaut bien celle de Vian et qu'il faut du culot pour se mesurer à « Johnny tu n'es pas un ange » de Piaf. C'est ce que fait avec tendresse Sanseverino.

Loïc Picaud - Copyright 2017 Music Story

Description du produit
« Sanseverino »
LES ROSES BLANCHES
Sortie le 15 Septembre 2014
Tout le monde connaît, ou plutôt croit connaître, Sanseverino : devenu un artiste incontournable de la scène française,
musicien reconnu aux textes cinglants et au phrasé inimitable voire inégalable, Sanseverino,
- depuis le tango des gens en 2001, prix de l'académie Charles Cros et Victoire de la Musique pour la tournée qui s'en suivit, -
c'est 5 albums studio, 2 albums live, 1 best of pour ses 10 ans de carrière et plus de 700 000 albums vendus.
SANSEVERINO a toujours aimé partager au fil de ses chansons, son goût pour la guitare manouche et l'accordéon.
Il est naturel qu'il s'offre aujourd'hui une incursion dans les années 30 où il puise depuis longtemps son inspiration.
TRENET, DJANGO, Maurice CHEVALIER ou Jean SABLON sont au programme de son Bal Populaire.
Chansons d'amour et d'espoir, la France, qui découvre les Congés Payés chante et danse en regardant passer le Tour de France.
Un album riche aux influences valse (le petit bal perdu), java (un dur un tatoué) et swing (National 7)


Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile.
2Trop facile
Par Milou83
Monsieur Sansévérino,
Je vais peut-être faire un peu « tâche »'
« […] si le cynisme consiste à servir à un interlocuteur plus de vérité qu'il n'en peut supporter ou dans des termes plus verts qu'il n'en veut entendre. Or donc il me semble que des relations amicales ne sont supportables que si elles s'accompagnent d'une certaine surestime réciproque, tellement que chacun ne cesse de choquer l'autre, l'obligeant par là même à s'élever à un degré d'éminence supérieur. Que si la dose est vraiment trop forte, l'autre, blessé, rompra le contrat – pour toujours parfois. »
(Michel Tournier, Les météores, 1975)

Je vais donc vous servir quelque cynisme, et peut-être (j'espère que non !) quelque choc trop fort'
Il y a 11 ans, j'étais debout accoudé sur la scène du théâtre de Neuilly, le 23 janvier 2004, à vous écouter et regarder ' vous et votre groupe (mention spéciale au jeune guitariste/bassiste génial) ' béat et stupéfait de vous découvrir presque à vos débuts médiatiques. Le 2 mars, j'écrivais ici (Amazon.fr -Commentaires #83D2CC « Que du bonheur ») tout le bien que je pensais de vos « Sénégalaises ».
L'incursion de 2009 dans le Far West des « Faux Talbins » n'était déjà pas une grande réussite malgré quelques trouvailles (« La salsa du démon », « Riton & Rita », « chérie, c'est la guerre ») ; bravo à la trompette bouchée, pas à l'omniprésence du synthé. Changement de musiciens ? En tout cas pas la finesse d'avant' Ni dans les paroles, pleines de poncifs, les rimes faciles (« Finis ta vaisselle », vraiment too much'), de références malvenues. Surtout après « Démolissons les mots » de « Exactement », encore de la veine initiale. Les radios n'ont d'ailleurs pas suivi (si cela est une référence').
Après l'absolument magnifique reprise de « il suffirait de presque rien » dans « Autour de Serge Reggiani », une incursion dans le passé pouvait paraître opportune, comme l'ont réussi Bruel ou Pagny dans un passé plus lointain que sa voix permettait. « Le petit bal perdu » ' je pense ' n'a pas cette qualité. Un ordinateur aurait sans doute pu fabriquer ces rythmes 'Stéphane' sur ces chansons, alors que aucun programme n'aurait pu créer sa version de « il suffirait de presque rien ». Pourquoi ne pas avoir un peu plus travaillé ? On attendait cela de vous, je suis déçu. Résultat lourdingue, avec musiciens bien loin de la finesse des premiers.
Vous méritez de faire mieux. Faites-le svp Monsieur Sansévérino !

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile.
4le dejante sanseverino
Par bluesy guy
Petite recreation apres le sublime "honky tonk" (2013) a la mayonnaise" bluegrasscountrymanouche" ,stephane se permet lui aussi une relecture des grandes chansons francaises tout comme beaucoup d'artistes francophones ou pas, mais a la difference importante que sanseverino rearrange a sa sauce ces fameux tresors du patrimoine hexagonal , l'exemple parfait et indeniable de cette entreprise se nomme "les rose blanches" de berthe sylva ou l'artiste instaure un climat" patchworkien" incluant un rythmique rockabilly mais il y aussi une adaptation rock de "la java des bombes atomiques" de boris vian ,une superbe reprise d'un classique de serge reggiani "il suffirait de presque rien" ,une java dejante digne d'un fernandel au perfecto "un dur,un vrai, un tatoue" un grand moment de l'album ,sans oublier bien sur le cote jazz manouche de l'artiste avec un arrangement du celebre "johnny tu n'es pas un ange" de piaf et aussi "route nationale 7" sublime cover de trenet dans toute sa splendeur swing ou encore "en sortant de l'ecole",a ca rajoutez "ce petit chemin" de mireille a la sauce zydeco ou la vibrante version du "petit bal perdu" de bourvil et vous obtenez un album ovni identifie par mr sanseverino qui n'a pas finit de nous surprendre meme quand il reinterprete des chansons qui ne sont pas de sa plume.pascal49

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile.
4magie
Par conrad
juste pour dire tout le bien que je pense de ce disque et de ce bonhomme discret et intemporel comme ces reprise qui parfois sont meilleurs que les originaux

Voir tous les 22 commentaires clients...


Livre photo

Sous-Rubriques :
Livre Bd | Livre Chat | Livre Cheval | Livre Chien | Livre Cuisine |
Livre Informatique | Livre Jeunesse | Livre Manga | Livre Photo |
Livre Photoshop | Livre Poche | Livre Regime | Livre Roman | Livre Voyage |

Livres à partir du Buzz photo :
Livre Coucher soleil | Livre Fleur rose | Livre Lac | Livre France finistere | Livre Chat europeen | Livre Montagne | Livre Montage photo | Livre Grece crete | Livre France hautes alpes | Livre Oiseau pinson des arbres |

CLASSEMENTS PHOTO
> Partager vos photos !
Nouveautés | Debutants
1024x768|1280x1024
1280x800|1440x900
Wallpaper Iphone
> Les + commentées
> Les + vues
> Les mieux notées
> Les favorites
> Groupes
> Albums photo
> Photos sur carte
> Photos au hasard
> Photos par couleur
> Noir et Blanc | HDR
> Photos sans com
> Photographes
> Classification
> Appareil photo
> Objectif photo


Vote Concours du forum > MARS 2017 : LA DOUCEUR !
Ma remise du Prix Claude Roy 2016
Mon blog ne s'ouvre plus
Connexion non sécurisée
HOMMAGE aux VICTIMES de ce 22 mars 2016 à Bruxelles
Prunus à identifier (Var)
Aucune utilisation (autre que privée) des images exposées sur le site n'est autorisée sans l'accord de l'auteur.
Toute image peut être retirée du site par simple demande de l'auteur.