Livre photo : Verte Par Marie Desplechin
FOND ECRAN
FAVORITES
CONCOURS PHOTO
FORUM PHOTO
BLOG
CONTACT
  
  
  
  
Partager vos photos
> CONNEXION
 
 Animaux
   Chien
   Chat
   Cheval
   Oiseau
   Papillon
   Insecte
   Animal Aquatique
   Autres Animaux
 Nature
   Fleur
   Rose
   Arbre
   Champignon
 Objet
   Voiture
   Moto
   Sport
 Fête
 Artistique
   Montage Photo
   Retouche Photo
 Voyage
France
   Paris
  Concours photo | Concours photo 2016
 
Détail sur le produit
Verte

Verte
Par Marie Desplechin

ACHETER

Cet article n'est pas disponible à l'achat à partir de cette boutique.
Acheter sur Amazon


26 Disponible neuf ou d'occasion EUR 0,01

Moyenne des commentaires client:
(29 commentaires clients)

Détail sur le produit

  • Rang parmi les ventes Amazon: #146693 dans Livres
  • Publié le: 2007-09-06
  • Sorti le: 2007-09-06
  • Langue d'origine: Français
  • Nombre d'articles: 1
  • Dimensions: 4.33" h x .59" l x 7.09" L,
  • Reliure: Poche
  • 180 pages

Révisions éditoriales

Amazon.fr
Son papa voulait la baptiser Rose. Elle aurait aussi pu s'appeler Violette. Mais sa maman est violemment anticonformiste. Normal, c'est une sorcière. Alors, exit le papa, elle a choisi de nommer sa fille, héritière de ses pouvoirs... Verte. Pas facile à porter quand on voudrait surtout être une petite fille comme les autres et ne jamais fabriquer de bouillons bizarres. Heureusement, Verte a une mamie, sorcière aussi, mais plus tolérante.

Chacun des protagonistes fait progresser l'histoire en la racontant à sa façon et de son point de vue. S'expriment ainsi successivement Ursule (la maman), Anastabotte (la grand-mère), Verte (la fille), Soufi (un garçon), puis Ursule à nouveau pour la conclusion. Sous couvert d'histoire de sorcières (bien aimées), ce livre parle du passage de l'enfance à l'adolescence, de la construction de la personnalité, des premiers émois amoureux, des rapports entre générations, du rôle des parents. Et réveille la sorcière qui sommeille en nous tous, en faisant aussi beaucoup rire. --Pascale Wester

Extrait
Ce qu'en disait Ursule
(La voix d'une mère)

Sur terre, tout le monde a le droit de se plaindre. Les hommes, les femmes, les jeunes, les vieux, les animaux eux-mêmes se plaignent. De l'excès d'amour, de l'absence d'amour, de la famille, de la solitude, du travail, de l'ennui, du temps qui passe, du temps qu'il fait... Le monde râle, c'est ainsi.
Parmi toutes les espèces, il en existe une pourtant qui n'a pas le droit de se plaindre. Une seule. L'espèce des mères. À la rigueur, elles peuvent se mettre en colère. Mais pas gémir, c'est mal vu. Pourquoi ? Parce que grâce à leurs enfants, les mères baignent dans un oéan de bonheur. C'est connu.
Quelle hypocrisie ! Moi qui suis une mère, je le dis tout net : ces derniers temps, ma fille me met les nerfs en pelote. Elle me rend chèvre. Elle me fatigue.
J'ignore comment les choses se passent dans les familles normales. Elles ressemblent probablement à ce qui se passe chez nous. J'entends chez les sorcières. Sorcières : je n'aime pas le mot. Il sent le château fort et le bûcher, le bonnet pointu et le manche à balai, j'en passe et des meilleures. Tout un folklore désuet qui date du Moyen Age.
Moi, de ma vie, je n'ai jamais porté de chapeau, et encore moins de chapeau pointu. Pointu pour pointu, je préfère les escarpins à très hauts talons. Quant au balai volant, laissez-moi rire. Quand je veux voler, je prends l'avion comme tout le monde.
D'ailleurs, toute sorcière que je sois, personne ne pourrait me reconnaître, à la porte de l'école, dans le petit tas de mères qui poireautent en attendant la sortie des classes. Je ressemble à Madame N'importe Qui. Enfin, je crois... Je n'ai jamais vérifié : je n'attends pas ma fille à la sortie des classes.
Faire comme les autres, ce n'est pas mon genre. Je suis vraiment différente. Je peux vraiment faire un tas de choses dont le commun des mères n'a même pas idée. Faire pleuvoir ou faire neiger. Donner la varicelle et le coryza. Transformer un chien en tabouret. Me faire livrer par le supermarché sans passer de commande. M'abonner au câble sans payer. Et je n'évoque pas les pouvoirs très extraordi­naires, tellement extraordinaires qu'il est interdit d'en parler.

Présentation de l'éditeur
Verte

A onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu'elle veut être quelqu'un de normal et se marier.
Elle semble aussi s'intéresser aux garçons de sa classe et ne cache pas son dégoût lorsqu'elle voit mijoter un brouet destiné à empoisonner le chien des voisins.
Sa mère, Ursule, est consternée. C'est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille. En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte, puisqu'elles ont l'air de si bien s'entendre.
Dès la première séance, les résultats sont excellents. On peut même dire qu'ils dépassent les espérances d'Ursule. Un peu trop, peut-être.

Illustration de couverture : Soledad Bravi.


Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile.
4Verte : sorcière ou collégienne
Par flo'p
**** commentaire de ma fille de 10 ans :
"ce livre est amusant
parfois poétique
et le style fantastique car il y a des sorcières
aussi des amours et des disputes
je n'ai pas encore tout lu mais ça me plaît beaucoup !
le titre c'est parce que Verte veut rester collégienne mais son destin est d'être sorcière"

4 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile.
1Véhicule des vieux clichés, langage familier
Par Gabrielle Fric
Lu Par ma fille de 9 ans à voix haute: c'est l'ennui
L'histoire est très plate, c'est dommage l'idée était bonne même si on retombe dans les sorcières les traiter sur un plan de "vie courante/quotidien" était une bonne idée. Le résultat est décevant.
L'auteure semble régler des comptes personnels avec "je veux être comme tout le monde" et avec sa mère. Je ne suis pas contre l'expression des conflits mère-fille, on en a juste de mieux écrits, mieux décrits à la maison et plus constructifs. L'éducation nationale a apparemment intégré l'ouvrage pour des raisons politiques puisque le livre véhicule une certaine propagande politique déplacée et incohérente avec d'autres idées: les clichés apparemment ancrés dans la culture de l'auteure si bien qu'elle ne les remarque pas semble-t-il.
Ainsi, Verte rêve de se marier et comment pourra-t-elle trouver un mari si elle ressemble à sa mère!!! Soufi et Verte se plaisent et le livre suggère qu'ils resteront ensemble pour toujours... Mme Anselme qui se plaint de son mari est stygmatisée en permanence, les femmes font la cuisine et les goûter... Et le livre clos sur la mère de Verte qui trouve son ex-compagnon pas si mal sauf que le problème c'est qu'il est entraineur de foot. Donc sous couvert de vouloir être ouvert le livre véhivule de terribles clichés: la ménagère bonne mère de famille, certains disent encore un livre de sorcellerie mais l'auteure est franchement contre et base son livre sur montrer à quel point cela fait peur, est dégoûtant et qu'une jeune fille normale veut se marier, avec un immigré qui vient de Bretagne mais dont la mère ne parle pas français (on préfèrerait une franche acceptation des personnes avec ce qu'elles sont, c'est plus respectueux) et Verte n'a pas du tout envie d'être différente et son problème est attribué à sa mère qui veut faire d'elle la même chose qu'elle. La grand-mère est centrale et les hommes accessoires, la mère est même traitée de chipie arrogante. La mère est critiquée par la fille et par la grand-mère, notamment parce qu'elle vit seule et a ses idées à elle. Soufi le garçon est considéré chanceux parce que lui il partage sa chambre avec son frère et qu'au moins ils sont nombreux à al maison. La fille dit "je n'ai pas de père, moi" et on lui répond: "c'est parce que ta mère est une tête de mule! ... elle a été amoureuse et elle regrette de s'être débarassée du père..." " C'est vraiment l'idée du livre. la phrase de la régression pour bien dire que du temps de nos mères ou grand-mères où on faisait le ménage et la cuisine et où on 'essayait pas d'obtenir des droits etc... : "Moi, je voulais être normale, rencontrer un garçon, me fiancer et puis me marier."
Voilà, voilà toute l'idée du livre. L'horreur et l'hypocrisie complète. Comment perdre des années de progression, en lisant Verte.

Le langage familier: dingue revient souvent, gaffe, bourrée,

1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile.
4Ma fille a adoré
Par Toshiko Hasahara
Emmené pour une semaine de vacances pour meubler les moments creux, ma fille et moi nous sommes retrouvées 2 jours enfermées à l'hôtel en raison d'une pluie diluvienne. Et contre toute attente le livre n'a finalement pas duré, face à l'envie et le plaisir de ma fille de se plonger dans l'aventure de cette petite Verte qui refuse d'être, comme sa mère et sa grand-mère avant elle, une sorcière. Mais on ne fuit pas son destin, et par voie détournée Verte va découvrir combien il peut être amusant d'être sorcière lorsque cela est nécessaire...

Une belle histoire, amusante, bien écrite (de ce que j'ai pu en voir, ne l'ayant pas lu entièrement moi-même) et qui a bien plu. A tel point qu'on me réclame désormais la suite que je pensais ne pas exister. Heureusement je découvre qu'elle existe bel et bien, avec Pomme et Mauve que je vais m'empresser d'acheter.

Lecture pour CM2, peut-être CM1.

Voir tous les 29 commentaires clients...


Livre photo

Sous-Rubriques :
Livre Bd | Livre Chat | Livre Cheval | Livre Chien | Livre Cuisine |
Livre Informatique | Livre Jeunesse | Livre Manga | Livre Photo |
Livre Photoshop | Livre Poche | Livre Regime | Livre Roman | Livre Voyage |

Livres à partir du Buzz photo :
Livre Coucher soleil | Livre Bateau | Livre Chat europeen | Livre Fleur hibiscus | Livre Montage photo | Livre Noel | Livre Fleur rose | Livre France hautes alpes | Livre Cheval | Livre Montagne |

CLASSEMENTS PHOTO
> Partager vos photos !
Nouveautés | Debutants
1024x768|1280x1024
1280x800|1440x900
Wallpaper Iphone
> Les + commentées
> Les + vues
> Les mieux notées
> Les favorites
> Groupes
> Albums photo
> Photos sur carte
> Photos au hasard
> Photos par couleur
> Noir et Blanc | HDR
> Photos sans com
> Photographes
> Classification
> Appareil photo
> Objectif photo


Envie de montrer vos photos refusées, uniquement.
Récit accident domestique en détail
Application FEI pour smartphone et tablette Android
Quel est votre fond d'écran en ce moment ?
[Important] Nettoyer bague de zoom d'objectif.
Qui a un thème pour le prochain concours photo du forum ?
Aucune utilisation (autre que privée) des images exposées sur le site n'est autorisée sans l'accord de l'auteur.
Toute image peut être retirée du site par simple demande de l'auteur.