Livre photo : Womanchild Cécile Mclorin Salvant
FOND ECRAN
FAVORITES
CONCOURS PHOTO
FORUM PHOTO
BLOG
CONTACT
  
  
  
  
Partager vos photos
Email Pass  OK
 
 Animaux
   Chien
   Chat
   Cheval
   Oiseau
   Papillon
   Insecte
   Animal Aquatique
   Autres Animaux
 Nature
   Fleur
   Rose
   Arbre
   Champignon
 Objet
   Voiture
   Moto
   Sport
 Fête
 Artistique
   Montage Photo
   Retouche Photo
 Voyage
France
   Paris
  Concours photo | Concours photo 2015
 
Détail sur le produit
Womanchild

Womanchild
Cécile Mclorin Salvant

Prix: EUR 18,99 & éligible à la livraison gratuite pour les commandes de plus de EUR 25. Détails
ACHETER

Disponibilité: Habituellement expédié sous 24 h
Expédié et vendu par Amazon.fr

12 Disponible neuf ou d'occasion EUR 17,00

Moyenne des commentaires client:
(13 commentaires clients)

Liste des titres

  1. St. louis gal
  2. I didn't know what time it was
  3. Nobody
  4. Womanchild
  5. Le front caché sur tes genoux
  6. Prelude / there's a lull in my life
  7. You bring out the savage in me
  8. Baby have pity on me
  9. John henry
  10. Jitterbug waltz
  11. What a little moonlight can do
  12. Deep dark blue

Détail sur le produit

  • Rang parmi les ventes Amazon: #6611 dans Musique
  • Marque: Emarcy
  • Sorti le: 2013-05-13
  • Nombre de disques: 1
  • Nombre d'articles: 1
  • Durée: 3584 seconds

Révisions éditoriales

Critique
Cécile McLorin Salvant est un nom à retenir car c'est celui de la révélation de l'année 2013 en jazz vocal. Du haut de ses vingt-trois ans, la native de Miami, qui a grandi dans un savant mélange de culture américaine et française, affiche un style et un ton bien particuliers qui la distinguent de nombre de ses consoeurs. La lauréate du Concours Thelonious Monk de 2010 avait déjà commis un album lors d'une escapade française avec le quintette de Jean-François Bonnel. Avis aux aventuriers de la galette pour traquer la chose autoproduite et quelque peu passée inaperçue. Celui qui arrive d'Amérique, précédé d'une belle réputation, s'avère suffisamment enthousiasmant pour plaider la ressortie de l'opus précédent prénommé Cécile.

En une douzaine de plages, la chanteuse aux montures de lunettes blanches démontre qu'elle n'est pas là pour faire de la figuration en plongeant dans le répertoire le plus authentique des prémices du jazz et en déployant une technique éprouvée. La voix de celle qui se définit à merveille comme une femme-enfant cajole et séduit, mesure ses effets telle une diva et n'en fait jamais trop contrairement à l'erreur commune des débutantes.

Si elle rappelle tour à tour certains accents de Bessie Smith sur le sensuel « Saint Louis Gal », Sarah Vaughan (« I Didn't Know What Time It Was »), Billie Holiday, Ella Fitzgerald ou Betty Carter, son talent à s'approprier de vieux airs américains comme le traditionnel « John Henry » ou la « Jitterburg Waltz » de Fats Waller, et sa façon d'entraîner « Nobody », un incunable de 1905 signé Alex Rogers et Bert Williams (Ziegfeld Follies), sont bien réels et modernes.

Entourée d'une équipe de pros jusqu'au bout des doigts et des baguettes comprenant James Chirillo (guitare, banjo), Aaron Diehl (piano), Rodney Whitaker (basse) et Herlin Riley (batterie), la demoiselle aux cheveux ras tient la vedette et apporte trois de ses compositions. Un exercice éblouissant à la Dianne Reeves (« WomanChild »), une adaptation musicale du poème Rondel de l'auteure haïtienne Ida Faubert (« Le Front caché sur tes genoux ») et une courte pièce menaçante (« Deep Dark Blue »), après la reprise échevelée de « What a Little Moonlight Can Do ». Partie ainsi, la voix de Cécile McLorin Salvant est faite pour durer.

Loïc Picaud - Copyright 2016 Music Story


Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

24 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile.
5REVELATION
Par Riton
Certains racontent vraiment n'importe quoi sur ce site ! D'abord, ce n'est pas le premier album de Cecil McLorin Salvant, mais son deuxième. Bien sûr le premier avait été mal distribué et il est encore bien difficile de le trouver (Cecile disponible sur le site en mp3 seulement). Si le magazine spécialisé a décerné un "choc" ce n'est pas pour rien. On a là une voix singulière, loin de la bouillabaisse actuelle en termes de jazz vocal. La belle a bien sûr des références (Billie Holiday mais surtout Abbey Lincoln). Mieux encore, elle signe là un album complètement maîtrisé, qui ne souffrira pas la redite. Elle a en outre trouvé en Aaron Diehl un formidable pianiste (qui n'en fait pas des tonnes mais se révèle un excellent accompagnateur, donnant de très beaux solos, comme sur "Prelude/There's a Lull in my Life", ce dernier thème étant chanté par Anita O' Day dans Pick Yourself Up). La rythmique est bien huilée (Rodney Whitaker est à la contrebasse et Herlin Riley à la batterie). Ils constituent avec Aaron Diehl un trio d'une rare sophistication. La diction de Cecile est parfaite (elle fera même penser à Carmen McRae dans "There's A Lull in My Life" pour la sensibilité et le côté rauque et fragile, ce sentiment de raconter quelque chose de très personnel). Du très grand art et certainement l'un des albums de l'année 2013 !

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile.
5Une découverte
Par L. Atlan
Le disque restitue les qualités de cette chanteuse découverte en "live" c'est assez rare pour été remarqué
Elle a un registre ample un répertoire varié et une personnalité très attachante j'ai aussi acheté son premier CD qui permet d'apprécier le cheminement artistique de cette super nana
Elle ira très loin....

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile.
5Enfin du vrai et pur jazz vocal !
Par cinefil50
Avant " For one to love " , que j'avais acheté en premier , cet album était déjà très impressionnant et il est bien évident que c'est une très grande voix du jazz qui trace son sillon , tranquille et impériale ...

Une voix dont les limites ne sont guère cernables et , surtout , une voix qui travaille le " pur jazz " , son rythme , sa scansion , son swing , son skat , avec un ensemble de jazzmen de première force , particulièrement le batteur et le pianiste .

Bref , un jazz vocal " du feu de Dieu " !

On peut évoquer VAUGHAN mais cela n'a pas grande importance : elle est au niveau des plus grandes , d'ores et déjà ...

Il reste à espérer que le marché du disque et la programmation des concerts sauront donner sa place à cette grande artiste , alors que la tendance est malheureusement aux facilités du " transgenre " ...

Il est étrange et regrettable que ses accompagnateurs de grand talent n'aient pas droit à la moindre photo , sur la pochette ou le livret , dans ce disque comme dans le dernier !

Prise de son d'une clarté , d'une transparence et d'une dynamique remarquables .

Voir tous les 13 commentaires clients...


Livre photo

Sous-Rubriques :
Livre Bd | Livre Chat | Livre Cheval | Livre Chien | Livre Cuisine |
Livre Informatique | Livre Jeunesse | Livre Manga | Livre Photo |
Livre Photoshop | Livre Poche | Livre Regime | Livre Roman | Livre Voyage |

Livres à partir du Buzz photo :
Livre Noel | Livre Coucher soleil | Livre Automne | Livre Chat europeen | Livre Montage photo | Livre Fleur rose | Livre France hautes alpes | Livre Cheval | Livre Montagne | Livre Arbre |

CLASSEMENTS PHOTO
> Votre photo ici
Nouveautés | Debutants
1024x768|1280x1024
1280x800|1440x900
Wallpaper Iphone
> Les + commentées
> Les + vues
> Les mieux notées
> Les favorites
> Groupes
> Albums photo
> Photos sur carte
> Photos au hasard
> Photos par couleur
> Noir et Blanc | HDR
> Photos sans com
> Photographes
> Classification
> Appareil photo
> Objectif photo


Vote pour le LOGO de l'hiver 2016 -2017 !
Création du LOGO pour L'HIVER 2016 !
Probleme avec mon blog : taille des photos par défaut
L'ouest du Sénégal : dans le village de Somone
Toujours le blog qui bricole
Probleme avec les blogs maintenant.
Aucune utilisation (autre que privée) des images exposées sur le site n'est autorisée sans l'accord de l'auteur.
Toute image peut être retirée du site par simple demande de l'auteur.