Liste des critiques de Erasmus_jacob
FOND ECRAN
FAVORITES
CONCOURS PHOTO
FORUM PHOTO
BLOG
CONTACT
  
  
  
  
Partager vos photos
Photos les mieux notées
Mes photos | Mes favoris | Mon blog
 
 Animaux
   Chien
   Chat
   Cheval
   Oiseau
   Papillon
   Insecte
   Animal Aquatique
   Autres Animaux
 Nature
   Fleur
   Rose
   Arbre
   Champignon
 Objet
   Voiture
   Moto
   Sport
 Fête
 Artistique
   Montage Photo
   Retouche Photo
 Voyage
France
   Paris
  Concours photo | Concours photo 2016
 
Recevez chaque jour de nouveaux fonds d'écran par mail
 
 
 
 
 
 
 



Rwanda > La clairiere 20131202         le 02/01/2014
La clairiere 20131202
A nos yeux, le verre est transparent, passe un film d'Argent, ? Tu ne vois plus que toi-même. Illusions ? Perpétuelles. Saturées, les couleurs ? Pourtant tout s'évanouit, aussitôt qu'il est dit. Nous employons des mots pour définir des choses que nous ne voyons pas de la même manière. Si. Je l'affirme. Le Monde est Bleu ? , et Rose. Saturée, la mémoire ? Ce n'est pas qu'elle témoigne qui pose question. C'est qu'elle s'efface. « Chasseur de temps », mon ami. Tu sais mon goût des mots. Je crois. Pour les secrets qui s'y cachent. Le Sens du Dit et du Non-dit. Que l'oubli est lucide ? Et je vois dans la glace : « Chasseur de Temps » renverse « Tacheur de Sang ». Les mots jouent à cache-cache avec l'émotion. « J'ai serré la main du diable. » confie Roméo Dallaire. Moi aussi. Le diable, c'est toi, c'est moi, c'est nous. Nous nous serrons les mains tous les jours, il me semble. Le diable nous attend ? Au « virage » dans les stades. Au supermarché dan
Auteur : Chasseur de temps
 

Rwanda > La clairiere 20131202         le 02/01/2014
La clairiere 20131202
La Terre est une Orange ? Sanguine. Le poète, la tête dans les nues, nous parle d'évidences que nous ne voyons plus. « La Terre est une Orange ? Bleue ? » Bleu comme le ciel. Qui trompe les miroirs et les eaux à nos yeux ? Ou Bleu comme la nuit. De l'abyssal oubli ? Aux confins, l'Uni-Vert, profond, profond... semble intensément Noir Nos regards sont vifs ? À peindre des couleurs quand ils ne savent voir. Oublieux, de facto, que ce Noir devient Bleu sous les éclairs de feu d'une quelconque étoile. Et ce canon céleste, certains soirs au couchant, quand il se déshabille et que tombent les voiles, Soudain se met à nu, ? Est bien Rouge, pourtant ? Cette boule de sang qui supporte la Vie, nous l'appelons Lumière et nous la voulons d'Or. Sous la magie du feu, que Vulcain nous apprît, se trouve la matière des couleurs de la mort. Mélangeant l'alchimie et la sidérurgie... et la Nature folle s'orne de chrysanthèmes.
Auteur : Chasseur de temps
 

France isere > Marc de meilhan four38090 2012 impression de l artiste         le 17/10/2012
Marc de meilhan four38090 2012 impression de l artiste
Superbe ! Comme d'hab. Comment ça se compose l'émotion, la beauté, l'harmonie ? Souvent le hasard y pourvoit... Bien sûr, le travail aussi. Le travail consiste souvent à interroger la sensibilité. Et puis, à force, il nous semble que nous entendons des réponses... et la béatitude qui vient à notre rencontre, nous comble. J'adore ces flous dans l'inexprimable, hormis dans la contemplation, ces fouillis de précision, ce vitrail de lumière, la beauté simplifiée découpée au scalpel, la lumineuse vérité s'affichant au vallon de la claire campagne... , et pourtant dans cet écrin naturel qui domine, l'ostentatoire épi dogmatique, le repos des anciens allongés sous son ombre. A droite, je rejoins Lumixane. Je vois le visage féminin inscrit dans la fourche des troncs. Elle, c'est parce que c'est une femme... ? Moi, parce que je les vois partout... ? Au-delà, comme ces anamorphoses que tu nous proposas, je pense...
Auteur : Boucher Marc dit de Meilh
 

France isere > Marc de meilhan four38090 2012 impression de l artiste         le 17/10/2012
Marc de meilhan four38090 2012 impression de l artiste
... quitte à déposséder le viseur initial... Même ces toits affreux qui rentrent dans la danse, beaucoup trop stricts, dans leurs cordeaux sans âmes... , Marc, de toi, je les accepte. Pourquoi ? Peut-être parce qu'ils existent, et que tu ne les refuses pas. La beauté... ? Toujours. Intégrer celles des "autres". Marc, merci, encore une fois, dans la beauté des choses, que tu nous proposes se cachent tant de questions, tant d'interrogations, tant de mystères inscrits,... ou mon âme succombe. Et ton regard ami, complice, me suit au fil des jours. A bientôt.
Auteur : Boucher Marc dit de Meilh
 

Dessin > Dessin aquarelle marc de meilhan         le 20/11/2011
Dessin aquarelle marc de meilhan
Sauvage "apprivoisé", sois fier de ton essence. Hume, le nez au vent, l'air est plein de modèles... Pour le reste, ne sens-tu pas, ici-même pour le moins, l'aveu de ceux qui t'aiment et puis qui t'encouragent, aspirant en ta Force et ta Sincérité. Ton dessin/aquadelle sur ma toile de fond, et quand je suis écran, je me nourris de toi... et Souffle mon air chaud... Au mètre des stylos Des rubans des faveurs Sous les vernis des mots Ô ! Maître des pinceaux Traits subtils couleurs A rendre gorge au Beau À mettre en lumière Et le coeur plus chaud Et l'âme plus légère Le Souffle libéré Des effets de la Terre Et des canons muets A nous faire oublier Les passions et les guerres Ici bas rencontrées Omettre quelque instant Les amours quotidi'haines Rejoindre un firm'amant Onirique Soie, qui mal y panse ? Et puis dans sa main vide, où respire la toile, Les chants de l'invisible, qui déchire ses voiles... L'Avenir dit Boucher et Marques du Meilheur.
Auteur : Boucher Marc dit de Meilh
 

Araignee epeire diademe > Epeire la loi du plus fort         le 14/09/2011
Epeire la loi du plus fort
... In : « Ces Fables-là Font Haine : Le Passant et le Tire-Laine » Où CoccIsanscervelle se prénomme Jérôme tandis que l'épeire, Viel. Et partout, sur la toile, on dit que le bruit court Qu'une bête à bon dieu, de fureur bête encourt Woeurk ! J'en vomis ? ! Souper d'une coccinelle ? !
Auteur : Isabelle S.B
 

Araignee epeire diademe > Epeire la loi du plus fort         le 14/09/2011
Epeire la loi du plus fort
Gagne Epeire ? Rouge, impair et passe. Une petite coccinelle jouait au casino, Tenu par une maquerelle et un bandit manchot. Avec son bel habit, Rouge aux ailes perlées de dominos, Elle portait sur elle, de rubis, son magot. Et s'en montrait réjouie. Elle eut bien les "jetons" entrant dans le repaire De ce croupier "marron", Saigneur du tapis vert. "Détends-toi ? Entre ici ? " Lui dit le maquignon au sourire pervers. "Et tu feras moisson de valeurs fiduciaires Dont tu s'ras enrichie. " La fièvre dans les yeux, Coccinelle s'enhardit. Elle se risque au jeu. Et prudence en oublie ! Sans plus penser à mal ? Alimentant le feu par de petits profits, La confiance, peu à peu, gagne les deux "Amis" ? Jusqu'au moment fatal ! Le cruel vorace l'attrape par le flanc, Perce sa carapace ? D'un mauvais coup de dent. L'innocence agonise. Le crabe la dévalise. Moralité Si elle prête aux riches, l'Epeire gagne ? Ou triche. ...
Auteur : Isabelle S.B
 

France hautes pyrenees > St savin         le 04/09/2011
St savin
Superbe ! Epoustouflant ! Incroyable ! Magique ! On se frotte les yeux. On se lève. On se déplace. De près. De loin. On regarde même derrière l'écran pour percer le miracle. Réel ? Irréel ? Est-ce un montage ? Quel travail post-opératoire pour révéler cette perfection ? Il ne manque rien. Un ange ? Une sirène ? Une musique ?... Sublime ! Parfait ! Bravo Julicarn.
Auteur : Julicarm

> Voir: Gerer vos photos favorites sur fei
 

Coucher soleil > Soleil derriere roseaux fei         le 04/09/2011
Soleil derriere roseaux fei
Quelle série magnifique ! Merci pour le sucre, Candy, et le miel que tu déposes sur des quotidiens plus brumeux. Pour nous Terriens, le Soleil sera toujours le centre de l'Univers et Candy, sa fille, un autre pôle d'attraction...
Auteur : Candy
 

France annecy > Annecy les vieilles prisons         le 04/09/2011
Annecy les vieilles prisons
"Et Jules a dit au juge : Quand on aime, on a toujours 20 ans. " INCONTOURNABLE, les prisons d'Annecy ? Est-ce vraiment un passage obligé... ? La peur de ces lieux sombres subsiste, latente, dans certains commentaires, aspirant y apporter plus de douceur... Le noir, pour certains, est pourtant symbole de Liberté. En tout cas, avec toi pour geôlier, l'envie se substitue à la crainte tant l'évasion y est facile et libératoire. Merci au porte-clés-esthète pour son magnanime élargissement.
Auteur : Tintin.dd
 

Criquet > Amours de criquets         le 04/09/2011
Amours de criquets
SIBYLLIN LIBIDINEUX ! Cet acte et cent ciels S'allument dans leurs yeux. Des lumières barrées en un sceau personnel, Indiquent des secrets qui ne concernent qu'eux ? Leurs aînés, en ramure, Bienveillants mais inquiets, lancent des cris d'alarme, Sourires dans les chairs d'amoureuses blessures, Les ombres des cautères aux si brûlantes armes. Des lichens en mousses, espiègles et diserts, Regards en feuilles de chou, paparazzi en trèfle, le trouble chlorophyle s'exprime dans leurs verts, Entourant leurs amours des sylphes et des elfes Indécences d'amour ? Courtois...? Ou qui bouscule...? Il nous sublime Tous, dans un primal cri : "Ah! Chérie! Viens plus près, une fois, que je t'enc... Ah ! Je meurs ! ... Et tout autant je vis... " Merci pour ce message d'innocente beauté, De grâce animalière, en regard magnifiées. Aux darwiniens appels, la quête universelle Du Monde Originel qui luit uni vers elle.
Auteur : Ondine
 

Punaise > Fwp 7911 dxo         le 04/09/2011
Fwp 7911 dxo
Ô ! Amours romantiques ! Qui du plus beau roman, Douceur à fleur des yeux, En devenant z'antiques, Aux punaises souvent, En empruntent les jeux. Oh ! Amours décalés Sur l'autel d'or offerts ! La besogne achevée, En sortant des lumières, Pouvoir se reposer, Pouvoir se "mettre au vert"... ! Qui ne saurait cacher Ton masque sur l'arrière. Comme un pin's, un post-it. Troublantes signatures ! Aussi plate et petite Que le clou sur le mur, La douleur de tes rites Et ton odeur sûre Ou même l'hématite Du sang de ta morsure Révèlent ta visite Aux cuisantes brûlures. Une cache subite Nul ne sautait t'offrir Seuls d'ardents FEIstes Te contemplent à plaisir Comme nouveaux Baptistes Ou soeurs en repentir Sous le regard du Christ, Rayonnants de sourires.
Auteur : Fredweb
 

Photos de nuit > 452 file d etoies a conques         le 21/08/2011
452 file d etoies a conques
CONQUES. Bienheureuse coquille. Elue au "camino". Le ciel t'a pris dans ses "filés". CONQUES. Tout un roman inscrit au choeur des pierres comme sur un champ d'étoiles... Ses soeurs de lumière, elles aussi pèlerines, éclairant par chemins, et là, la composte, elle. Le résultat est magique. L'appareil, par son oeil qui sait le temps qui passe, nous vient ici en maître et nous donne leçon en éveil spirituel. " Voir plus loin. Voir plus près. ".
Auteur : Denis246
 

Photos de nuit > 452 file d etoies a conques         le 21/08/2011
452 file d etoies a conques
Serviteur, "Monsieur" (?) Denis-Bel-Oeil-246.
Auteur : Denis246
 

Dessin > Etude graphique 0         le 19/08/2011
Etude graphique 0
Une encre s'est échouée. Là-bas. Sur le rivage. Sa mer s'est retirée. D'une fulgurance lente. Dans une marée inhumaine. Mais l'ancre sèche vite en rentrant dans l'histoire. La ville a recouvert la terre. Le chant de l'équipage qui erre dans le jour. Si noir. ... Si vite. Il lui reste un sourire. Et elle y tient.
Auteur : Boucher Marc dit de Meilh
 

Mouche > Macromouche         le 19/08/2011
Macromouche
... Qui pour des coups d'essais veulent des coups de maître... Si l'on n'attrape pas la mouche avec du vinaigre, avec du marc de mielh', c'est comme un shoot à l'herbe. Joli vert fuité avec la mouche au net. Devant, un tuyau ? Un serpent. Qui vient nous rappeler que même au paradis, il y a aussi des mouches. Nouveau nu artistique ? Au poil. Ah ! Si la nouvelle Eve, à mettre saoûl l'Adam, avait pour lui ces yeux... Nous irions d'un coup d'"elles" jusqu'à l'Eden promis. Au diable, les pépins ! (et nous verrions plus tôt lorsque sa trompe rie...) Alors, dentelle ou coton, rayonne quant-à-soie, tous les coups sont dans la Nature. Moi, je reprendrais bien un coup de muscat domestique...
Auteur : Boucher Marc dit de Meilh
 

France savoie > Les allues1         le 19/08/2011
Les allues1
"Les Allues", "Six", "Nantes", je profite de cette page pour suggérer une rubrique : "NOMS DE LIEUX". Des villages, des rivières, etc. Certains portent (en leurs saints) quelques magies rêveuses : "Bonheur", "Amour", "Saut du Loup", "la Perdue", etc. Montés en diaporama, on écrirait des livres.
Auteur : BGISPERT
 

Mouche > Macromouche         le 19/08/2011
Macromouche
GAG : Panda, l'ailé Fan Belfortain ne s'y était pas trompé en te gratifiant du sponsor : "pire'elle" "Pyrel : Piege Mouche Luttez efficacement contre les mouches grâce à notre piège ! www.pyrel. Fr/Pieges_mouches" Amités à tous.
Auteur : Boucher Marc dit de Meilh
 

France belle ile en mer > L amerique en face         le 08/08/2011
L amerique en face
Belle image qui prête à l'évasion. Finalement, FEI ne devrait montrer que celle-là, elle remplace toutes les autres. Tu l'affiches sur le mur de la cuisine et te voilà parti en voyage, sans bouger de chez toi. Le rêve, l'imagination faisant le reste... C'est hélas, symptomatique de la surenchère d'information de l'époque : une foule de renseignements qui ne t'apprennent rien. Il y a quelques temps encore, "Mappy,... " indiquait l'itinéraire Paris/New-York, avec maints détails jusqu'à Brest, et continuait par un laconique, ensuite tout droit sur 5000 km... Bon, je vous laisse, je retourne la déguster.
Auteur : Pavotbleu
 

Oiseau cygne tubercule > Cygne 20110801         le 08/08/2011
Cygne 20110801
+: Très joli reportage en pleine action qui donne vraiment un excellent rendu "vivant". La camera est incluse dans la photo. Bravo.

-:Un soupçon de lumière supplémentaire, peut-être ?
Auteur : Tcheidi
 

Oiseau cygne tubercule > Dans les plumes de maman         le 08/08/2011
Dans les plumes de maman
Attendrissant, bien sûr ! Les plumes de la maman sont très belles, et sûrement très douces pour le cygneau. Ne pourrait-on suggérer à la maman qu'elle mette un habit noir pour mieux mettre en valeur son rejeton. Non, c'est pour rire. Tout est très bien ainsi.
Auteur : Tcheidi
 

Insolite > Pied         le 08/08/2011
Pied
Moi, je dis que c'est une personne qui reculait, d'où l'empreinte positive. Ou alors, le pied d'un Caldoche, qui aurait traversé la Terre ? Ou bien la Mer, émue devant ce si beau pied, qui aurait apprêté le sable pour mieux l'y inviter, et puis, délicatement, en aurait fait le tour pour ne pas l'effacer. Dis voir, Bertrand, t'es marié avec la Mer... ? Tu ne l'aurais pas un peu mis dans ta Manche ? En tout cas super, le Pas... de Calais, même s'il a, parfois le nez gris. De toute façon, vu ce que tu vises, on ne risque pas de voir le bout de son nez. bonjour du Nord.
Auteur : Gontrand62
 

Jaguar > Amies pour la vie         le 08/08/2011
Amies pour la vie
Tout ce qui félin, fait l'autre. Mais bon, tout n'est pas non plus noir ou blanc. La preuve. Elles aussi sont empreintes de taches originelles. Il conviendrait que chacun dompte sa nature et fasse un pas vers l'autre, et la face du monde en serait modifiée. A quand des H. L. M. de verre cloisonnées pour étouffer les instincts prédateurs de l'Homme ? En attendant, quelles que soient les espèces animales considérées, mieux vaut les rencontrer en Amour qu'en Guerre. Mais, supprimons la concurrence sur Terre, et ce sera un Désert... Merci, Nicole pour tout l'amour contenu.
Auteur : Nicoledesplat
 

Oiseau cygne tubercule > Cygne en vol basse altitude         le 08/08/2011
Cygne en vol basse altitude
Contrairement à lui, tes photos sont de haut-vol. Réflexe ad hoc pour saisir le bon moment. Remarque, avec un moteur, on pourrait aussi faire la sieste ! L'instant idéal me fait aussi penser à ces photos de famille, où on exhibe le tonton en plein exploit, mais on garde secrète la photo suivante où il part en culbute. Non, je dis ça par pure jalousie. Tu es trop fort. Merci Tcheidi.
Auteur : Tcheidi
 

Fleur orchidee sabot de venus > Sabot de venus 20110730         le 08/08/2011
Sabot de venus 20110730
Oh ! Splendide ! Elle vit ! On penserait même la voir s'envoler, dès qu'elle aura ravalé sa pompe de ravitaillement en vol ! Et ses ailes-pétales, on dirait une partition ! Et cette tête en lumière, on dirait un berlingot ! Et ce gros coeur d'amour en avant qu'elle est obligée d'extérioriser tellement il est grand, et si bien irrigué ! Avec un tel organe, elle ne risque pas l'accident cardiaque. ... Nous, si ! Laisse-nous reprendre souffle ?
Auteur : Tintin.dd
 

Oiseau grebe huppe > Grebe huppe 20110801         le 08/08/2011
Grebe huppe 20110801
Grèbe huppé ? ? Grèbe huppé ? ? Huppé ? C'est vrai, on ne prête qu'aux Suisses ? Quel oeil ! (Celui du grèbe, ? Oui, celui du capteur d'image, aussi.) Quel toupet ! ( ? Non ! ? Le grèbe.) Et le petit qui fait le zèbre, du cou (p). Ah ! C'est bien pareil partout, donc ! Et la mère en cou roux ! Quel caractère ! Aussi pointu que le bec ! En même temps, quelle tendresse ! Et modeste avec ça, elle ne montre pas sa "Rolleix". Au fait, quel âge a-t-elle ? ? Ah bon ! Allez, moi, je me mets en grèbe, je pars en Suisse ? Les Suisses savent bien nous traiter, eux.
Auteur : Tcheidi
 

Fleur nenuphar > Nenuphars 20110807         le 08/08/2011
Nenuphars 20110807
Splendide ! Vraiment ! Tous ces nymphéas. Mais on finit par manquer d'adjectifs, à voir toutes ces merveilles. Sur la vignette, je croyais voir dans ces feuilles, une main qui leur tenait la tête hors de l'eau. Et j'ai crié : "Vas-y, Bob, tu tiens le bambou ! ".
Auteur : Bob
 

Oiseau hibou grand duc > Hibou grand duc 1729         le 08/08/2011
Hibou grand duc 1729
Oh ! J'ai cru voir ma belle-mère ! Même regard ! Même bec ! J'allais vite refermer. Heureusement, d'émotion, ma main a ripé. Et là, quelle splendeur ! Merci Saint Gaude, tu m'as réconcilié avec ma belle mère. Je ne divorce plus, et tout de dévotion, j'ai allumé mon cierge.
Auteur : GAUDE J-M
 

Galerie         le 07/08/2011
Par Odon et en Droit de réponse à Fifie34 sur Lune Noisette3: Les yeux masculins savent lire maints détails, et bien souvent portés au-delà des chaussures. Quelquefois, dans ces yeux, si la lumière s'absente, c'est que des ombres passent ou d'autres chinoiseries ? Quant à prendre les tailles des différents modèles ? Il s'en faut d'un détail... Les yeux dans les étoiles ou plantés sous la lune, quand le regard préside, il prend de la hauteur. A quoi servirait-il de nous montrer des astres pour regarder la Terre ? ? Quelques objurgations, cependant ! Si je cède à la messe vouée au corps féminin, j'attendrais beaucoup plus qu'on accrédite enfin la Beauté Masculin. En toute parité. Et qu'on ne leur prête pas toujours que des regards de chien. Dont ils n'ont d'exclusive ? Il n'en demeure pas moins : Je rends grâce à Odon et que sa lumière noire remplisse nos univers !
 

Contre jour > Agrion vierge femelle contre jour rb 02         le 04/08/2011
Agrion vierge femelle contre jour rb 02
Quelle beauté ! Quelle simplicité ! Quelle pureté !... Et quels trésors d'émotion perçoit-on dans l'oeil qui la vit, qui la mit en lumière, en habit, et la montra au monde. Bien sûr, à ce moment-là, elle était encore vierge ? Le facteur ne sonne pas toujours deux fois.
Auteur : Kaenafelix
 

Sri lanka > Sri lanka 1 ret         le 04/08/2011
Sri lanka 1 ret
Avec ce ? Troisième oeil ? Qui te masque la face, Tes orbites n'effacent L'épouvante et le deuil. Cette ombre mis au front, Comme étant l'opercule De ce ? Grand véhicule ? Qui ne sait pas son nom, D'une tâche originelle Occultera ta joie De bonheur, ici-bas ? Contre un sourire du Ciel. Éteindre tout désir De maints plaisirs futiles ? Fait un chemin facile Entre naître ? Et mourir Et le sceau du pêché Sur tes yeux effarés Nous montrent l'apogée ? D'un rêve inachevé.
Auteur : Katell.hamon
 

Insolite > Homme nu scrutant la vallee         le 03/08/2011
Homme nu scrutant la vallee
"Arboretum humanum est. " Pensée : En haut, résine vaut mieux qu'en bas, résille ? Incongrue, cette position au-dessus de la Tinette ? Puisqu' aile nous tend la perche ? Raisonnant à Bertrand, la Pensée est la Liberté ultime, la seule perche valide pour franchir l'inconnu ? Ou ouvrir des prisons. Ami des arbres, merci aussi pour l'adresse.
Auteur : Ainsiminilyse
 

Insolite > Homme nu scrutant la vallee         le 03/08/2011
Homme nu scrutant la vallee
Je viens de voir ce titre sans l'image. C'est vrai qu'au plus souvent : "L'Homme nu scrutant la Vallée. " Moralement : C'est une Vallée de Larmes Physiquement : C'est le Ventre de son Double. En tout cas, quel recul !
Auteur : Ainsiminilyse
 

Criquet > Criquet 20110718         le 03/08/2011
Criquet 20110718
Après "Homme nu sur la Tinette" à l'instar de Rodin, voici "Jimini Cricket sur le dos de Pinocchio", c'est à dire la "Bonne Conscience conseillant l'Homme des Bois". Que d'allégories en un seul clin d'oeil. Ainsi Jiminilyse, mais ils font le maximum ! (Publiphobes et hypotrentenaires, oubliez cette remarque).
Auteur : Ainsiminilyse
 

Montage photo > Tn montage arbres         le 01/08/2011
Tn montage arbres
Rencontrant cet hiver, bien des saisons après... Cette coupure verticale me fait penser à un livre ouvert... Moi qui aime tant la (grande) littérature que les (grands) espaces naturels, l'idée qu'ils se conjuguent me givre de chaleur. La césure pourrait être soulignée, si elle ne sait s'effacer...
Auteur : Zorore74
 

Coccinelle > Coccinelle         le 29/07/2011
Coccinelle
Quelle image suave et délicieuse ! A moi, elle me rappelle le Paradis, où je m'en étais allé, furtivement, par inadvertance... Il paraît que je dois même y retourner. Avec toi, j'y suis déjà. Merci.
Auteur : Fanfan du Fatras
 

Machine agricole > Rateau faneur         le 29/07/2011
Rateau faneur
Tiré par... , ou par une paire de vaches, pour les moins bien dotés. L'ennui pour une vache au travail, c'est qu'elle fournit moins de lait... mais toujours plus qu'un boeuf ! Souvent, même, lorsque deux boeufs ne s'en sortaient pas, que la terre restait trop amoureuse de la machine, on attelait une vache en tête de convoi. La vache, plus nerveuse que les boeufs, donnait l'impulsion à l'ensemble... Et ramenait son monde à la maison. Comme un petit démarreur ébranle un 38 T... Moralité : "On a souvent besoin d'une plus vache que soi. " Salut et affection, Marc. J'aime tes phares sur le Monde.
Auteur : Boucher Marc dit de Meilh
 

Machine agricole > Ancienne faucheuse         le 29/07/2011
Ancienne faucheuse
La Grande Faucheuse est assoupie... Tant mieux pour les survivants. Tant qu'on sait où elle habite et qu'on sache s'en tenir à l'écart. Bravo pour les originaux. Je ne suis pas fan du "relooking". Ca ne vieillit que la photo et n'apporte rien à la machine. Du temps de la photo "sépia", le râteau rutilait, lui, et ne se cachait pas pour travailler... Le charme de ces engins n'apparaît que dans leur survivance ? L'émotion se trouve là. Nul besoin de folklore. Comme une veuve, qu'on oblige au noir ? Ou une personne mûre, qu'on travestit en "jeune"...
Auteur : G.b.45
 

Mystere > Que suis je 4         le 29/07/2011
Que suis je 4
J'arrive sur le tard pour profiter du jeu, mais j'adore ces regards transcendants le banal. Je me répète sûrement, mais pour moi, l'Art est dans le savoir voir avant que d'être dans la prouesse technique. En tout cas, bravo. Alors, la langue au chat, c'est trop tard, [d'ailleurs, elle préfère les chattes ! (Oh ! Pardon) ] De toute façon, on n'en fera pas un fromage pour en... une pendule ! Allez, je me remets à l'eau minérale...
Auteur : K.matty
 

France tarn > Le temps french         le 21/07/2011
Le temps french
Une photo, comme j'aime en voir plus souvent. Une image, si elle n'est qu'esthétique, offre peu d'Intérêt ? Pour qu'elle le devienne, elle doit ouvrir des champs à l'interaction, l'imaginaire, l'intellect ou à la sensibilité profonde, en résonance intime. Certaines se passent de légende, d'autres en sont transcendées. Comme certaines images se passent même d'image, à l'instar du tableau ? Bleu ? De Yves Klein. Ton image paraît sombre, mais elle correspond, sans doute à tes états d'âme du moment. Sans contraste affirmé, mais il en va de même. D'autres jours peuvent être plus lumineux, et l'exergue reste vrai. Et la croix demeure dans notre référentiel commun, pour autant ce n'est qu'une destination possible, pour quelques-uns. Qu'importe ! La symbolique de l'image avec sa légende nous interpelle. Et c'est tant mieux. La traduction ? Conte ? Est-elle à prendre au pied de la lettre ?
Auteur : Le meunier du moulin de l
 

Fleur marguerite > Fenetre sur la tulipe         le 20/07/2011
Fenetre sur la tulipe
SUPERBE ! Bon encore 52 caractères, lors qu'il n'y a rien à ajouter. Alors,... SUPERBE ! SUPERBE ! SUPERBE !... On reconnait bien la silhouette de la région périgourdine découpée par le syndicat d'initiative... Ce que j'aime de nos natures, c'est notre manière de regarder les choses...
Auteur : DouceVie
 

Peinture > Soleilcr         le 19/07/2011
Soleilcr
Pourquoi devrions nous voir les choses avec un angle droit ? D'autres champs se proposent sous un autre regard. Allongé, tête en bas ? Des contraintes subjectives nous limitent trop souvent... D'ailleurs, nous le sentons : Quelqu'un secoue la petite boule à neige où nous sommes enfermés, qui fait pleuvoir ou neiger. Obligeant l'Océan lui-même, qui vient ou se retire... Alors ! Dieu est partout, même sur nos tartines ? D'ailleurs, c'est lui que j'ai vu, en premier, en voyant ta petite vignette photo. J'ai vu le christ inondé par l'esprit saint et dieu qui remplit toute chose. (et même la mer rouge qui s'ouvrait sous ses pieds) La trilogie des croyants exprimée d'un seul trait... Ouf ! J'étais vite rassuré. Comme image de communion et pour mes dévotions, je préfère ta Baigneuse. Avec elle, j'irais plus volontiers à l'autel. Autant des messes câlines... Et tout au fond du Bois ! Hêtre ou ne pas Hêtre ? That is the question ? Ainsi que ta Naïade, je lève les bras au ciel : Merci
Auteur : Cr44
 

Sable > Emprunte         le 19/07/2011
Emprunte
Le flou provient, sans doute, qu'on ne sait PAS d'où Il vient. Alors qu'on peut Le suivre dans sa destination. Ainsi, pour soi, comme pour les autres, l'histoire garde ses ombres, ses flous et ses mystères... Qu'importe ! A chaque nouveau PAS, nous sommes consultés et nous avons le choix. Terrible, implacable, pesant même, mais superbement libre... C'est la loi du vivant. J'adore ces regards portés sur l'éphémère mais qui nous disent Tout sur la plupart des choses. J'emprunte ton empreinte et te suis PAS à PAS. Bonjour lillois.
Auteur : Jennyly
 

Vieille photo > 14 le sens interdit         le 18/07/2011
14 le sens interdit
Merci pour ces photos, qui nous rappellent qu'au-delà des fleurs, des corps de femmes, des couchers de soleil ou des feux d'artifice, il est d'autres REALITES. Aussi pour l'humour noir qui nous est proposé. Pour "l'essence interdit" À la sidérurgie. Aux cocktails Molotov, Qui sourdent d'une voix off, Quand le coeur de nos vies, S'étrangle dans l'oubli, Quand mille vies passées À suer, à trimer, Jetées au fond d'un puits, Au revoir et merci. Quant l'espoir d'un Longwy Ne reçut qu'un bref : Non. Merci, Klaxon deux tons, Euh : Chasseur de temps. J'y repense, à l'instant. Mais qui sont ces gaziers Qu'on dit "incontrôlés" ? On ne les connaît pas ? Des casques et des carquois. Vive l'anonymat Des visières abaissées, Un "tchador" sur le nez, Sur l'illégalité. On ne les connaît pas. Hier ? Ils n'étaient pas là. Et je pleure avec toi.
Auteur : Chasseur de temps
 

Lever soleil > Soleil brule 11581         le 17/07/2011
Soleil brule 11581
Mais il brûle, Cath ! Il brûle vraiment, tu sais. D'ailleurs à en faire trop, ses qualités pourraient devenir un défaut. Il brûle... Tout comme moi en regardant à travers tes yeux.
Auteur : Cath
 

France yvelines > Villennes sur seine 4         le 15/07/2011
Villennes sur seine 4
Superbe ambiance. Envoûtante. Prenante. A s'y noyer... délicieusement. La "plastique" du bois mort est d'une sculpture captivante... Pour moi, les " bateaux " sont en trop.
Auteur : Personne.78
 

Reflet > Reflets 20110704         le 05/07/2011
Reflets 20110704
Très pur regard porté sur la simplicité. Très belle âme, à rage de voir la Beauté, Inscrite devant nous. Très belle intuition et quel magnifique résultat. ! Juste des formes... informes... Et des couleurs... aléatoires... ... Et nous voilà partis en voyage aux confins de l'imaginaire et de la poésie, de l'introspection émotive et de discours intimes philosophiques et spirituels... Là, tout ça, sur la trace d'un REGARD... Si des cordes à l'amarre, Tout corps plongé dans l'eau, Suscite ton regard, Te prend de son lasso.. Ecoute le divin Qui s'installe en ton sein. Tout le secret de l'art... ! Il se "cache"... devant nous. Laisse aller ton regard, Ton coeur devenu fou... Tu deviendras Mozart Benadette Soubirou, Picasso,... au hasard... Et toi même surtout. Tu seras l'Art-monie Aux Beaux Arts de la Vie. Merci, Domi Ad libitum...
Auteur : Domi
 

Reflet > Flamants 028         le 05/07/2011
Flamants 028
Bravo, c'est la meilleure... Non, pardon, je déconne. Je suis loin d'avoir vu toutes les autres. Mais ce qui me pousse à réagir : C'est que je trouve ta photo très belle, d'abord. Mais surtout : C'est que si des reportages naturalistes ou architecturaux m'apprennent et me surprennent beaucoup, à travers des images souvent superbes,... j'aime par dessus tout, les images qui parlent... au coeur et à l'esprit. Ce que je cherche toujours se niche dans ce qui ne se montre pas. L'âme se nourrit plus dans l'immatérialité. La beauté est inscrite dans ce qui est caché, dans l'émotion de l'intime et dans le réveil de la sagacité. Il en va ainsi dans tous les arts de la vie, dans la photo comme dans la musique, les mots, la peinture, les secrets de cuisine ou bien dans l'érotisme. Ce qui parle le plus est ce qui n'est pas dit. Ta photo m'interpelle dans ce qu'elle ne montre pas, me donne l'envie de plus en voir et de tes flamants roses et d'autres vérités... cachées.
Auteur : Tsouret
 

Reflet > Flamants 028         le 05/07/2011
Flamants 028
? Suite en rimes, à cause de la censure technologique... À moins que je ne prenne trop d'espace... S'il vous plaît, dîtes-le moi ? ? Pardon à tes flamants, Qui se cachent à l'écran. D'ici, je les entends, Faire "coucou" aux parents. Mais, rentre dans l'histoire Des Triomphes sans gloire. Samothrace en victoire Parvint décapitée Des Vénus en espoirs, En eurent les bras coupés. La Joconde, son sourire, Arrache nos soupirs. Le Sphinx et ses mystères, Sont connus de la Terre. Le soldat inconnu, Couronne l'avenue. Dieux qui donnent le vertige S'ils jouissent de prestige, C'est en ne paraissant pas Aux quelconques médias. La Vérité, toute nue, Connaît des antonymes, Révélée, c'est foutu, Elle perd de son estime. Et la Postérité Fleurit des anonymes. Alors, si tes flamants Sont un peu amputés, Ils rentrent subséquemment Dans l'immortalité. La lumière nous inonde Et dans nos coeurs abonde, Lorsque curiosités Et mystères rest
Auteur : Tsouret
 
Reflet > Canal         le 05/07/2011
Canal
Moi aussi. Sublimement paisible. C'est beau la Paix... Il me reste 28 mots de crédits : Alors, bonjour à la Belgique, du fond du coeur. Une question me taraude : Pourquoi cette association avec d'autres "flamants" sur FEI ?
Auteur : Christel.cadette
 

les 50 derniers commentaires
Critiques [50,72]

> Retrouvez le classement des 100 meilleures critiques des membres de 2017.

CLASSEMENTS PHOTO
> Partager vos photos !
Nouveautés | Debutants
1024x768|1280x1024
1280x800|1440x900
Wallpaper Iphone
> Les + commentées
> Les + vues
> Les mieux notées
> Les favorites
> Groupes
> Albums photo
> Photos sur carte
> Photos au hasard
> Photos par couleur
> Noir et Blanc | HDR
> Photos sans com
> Photographes
> Classification
> Appareil photo
> Objectif photo


Mon EVREST et ma DIVA étant partis ...
Rajout d'un objectif sur la liste du site
Une expression et une photo
Pourquoi mes photos de paysages sont floues ??
Concours du forum > JUILLET et AOÛT 2017 : LES VACANCES !
Pour installer une image en fond d'écran :
1) Choisissez la photo que vous souhaitez et cliquez dessus.
2) Attendez le chargement complet de l'image dans la nouvelle fenêtre.
3) Cliquez sur le bouton droit de votre souris positionnée sur l'image désirée.
4) Cliquez sur "établir en tant que papier peint" ou "définir comme fond d'écran" dans le menu.