Retour au site FEI
Forum pour photographes
Bienvenue sur le forum photo de la communauté de Fond-Ecran-Image.com
CHARTE DU FORUMSujets importants StatisticsStatistiques
FAQ FAQ   RechercherRechercher Lexique  Géolocalisation des membresMembresMembres   GroupesGroupes     CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mon voyage en Roumanie de Léna.


Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FEI Index du Forum -> Forum voyage en Europe (hors France)
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Jofu
Jofu sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Masculin
Age: 68
Lieu: Poitiers
Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 7432
Mer
Repos
canon eos 500d
47 comm. J-7 (6.17/j)
Ses 5590 photos favorites
17157.96 FEI

MessageImprimer :  :applau: Léna et merci pour les  belles et nombreuses photos illustrant les riches commenPosté le: Ven 08 Déc 2017 10:04    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

applaudissement Léna et merci pour les belles et nombreuses photos illustrant les riches commentaires. Quel travail ! C'est fabuleux.

_________________
“La civilisation commence avec la politesse, la politesse avec la discrétion, la retenue, le silence et le sourire sur le visage.” Bernard Maris

http://www.fond-ecran-image.com/galerie-membre/membre-188185.html
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Léna
Léna sur FEI

MessageImprimer : Bonjour Mamie Chantal, la Roumanie nous a séduit Gérard et moi comme tu as pu le remarquerPosté le: Sam 16 Déc 2017 16:55    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Bonjour Mamie Chantal, la Roumanie nous a séduit Gérard et moi comme tu as pu le remarquer.
Merci de ton passage Mamie Chantal.

Bonjour Cathy, on ignore tout de cette mer noire et Constanta est inconnue pour nous occidentaux.
Merci de ton passage Cathy.

Bonjour Didi, la Roumanie est une bonne surprise, c'est l'exemple même du pays où l'on croit à tord qu'il n'y a pas de richesse naturelle et architecturale.
Merci de ton passage Didi.

Bonjour Joël, c'est un énorme travail mais Gérard m'aide à rédiger le compte-rendu. C'est important de partager les moments merveilleux et de donner des idées de voyage.
Merci de ton passage Joël.


A bientôt pour la suite......
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Léna
Léna sur FEI

MessageImprimer : 




Nous nous levons tôt pour fuir la cohue du week-end. 
Nous quittons le camping Posté le: Dim 17 Déc 2017 12:10    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message






Nous nous levons tôt pour fuir la cohue du week-end.
Nous quittons le camping vers 7heures 30. Les gens partent déjà à la plage. A cette heure matinale, la circulation est fluide jusqu’à Costinesti. Le pont en travaux est fermé et nous sommes déviés vers le port de Constanta. Enfin, nous quittons l’effervescence de cette côte d’azur roumaine en prenant la direction de Tulcea par une route vallonnée. Nous passons par Badabag plein d’animation. Après Tulcea, nous tournons vers l’est. Vers 11 heures 30, nous arrivons au camping du lac de Murighiol. C’est un beau terrain plat à l’entrée de la ville sur la gauche au tarif de 13,50 euros la nuit avec une connexion internet. Il y a beaucoup de place et nous nous installons sur la pelouse de droite dans la continuité de l’entrée pour bénéficier de l’ombre du matin. Dans ce camping tenu par un couple de roumains dont le mari parle quatre langues, l’accueil se fait en français. Nous avons été bien inspiré de partir tôt car le propriétaire nous annonce un bouchon de trente kilomètres à l’entrée de Constanta en venant de Bucarest. En plein midi, il fait 34 degrés avec une brise agréable et bienvenue. Après le repas, nous faisons la sieste pour rattraper le sommeil perdu du matin.






En début d’après-midi, nous partons sur Tulcea, port danubien et porte d’entrée du delta, que nous trouvons endormie sous la chaleur d’un samedi après-midi. C’est une ville en montagnes russes avec des routes pavées et ondulées à donner le mal de mer. Les pôles d’intérêt de ce port de 90 mille habitants sont assez limités, le centre historique ayant été rasé par le pouvoir communiste. Parmi ces reconstructions sans âme d’après-guerre, nous trouvons deux églises dont une colorée sur les hauteurs de la ville et une mosquée.



Photos Roumanie

Eglise orthodoxe de Tulcea


















Nous descendons sur Badabag dont le nom est d’origine turc comme beaucoup de villes de Dobrogée. En faisant le plein, nous discutons football avec Adrian le pompiste en appréciant comme toujours l’agréable simplicité des roumains.



















Nous passons par Zebil et le lac de Badabag pour rejoindre Sarichioi au bord du lac Razim. Dans ce village comme dans une partie du delta du Danube vivent les Lipovènes, communauté de vieux croyants ayant quitté la Russie au XVIIIème siècle pour échapper à la modernisation que Pierre le Grand voulait apporter à l’église orthodoxe. Cette communauté vivant principalement de la pêche a construit dans ce village une église russe qui vaut le déplacement. Sarichioi n’offre rien de particulier si vous suivez la départementale. Mais, dans le virage à angle droit, il suffit de prendre en face la route qui descend vers le lac. Une colonie de vieilles barques noircissent au soleil dans un paysage plein de poésie. Nous apprécions le calme de cette autre Mer noire !


Photos Roumanie

Lac Razim- Dobrogée nord








En regardant vers la gauche, notre regard est attiré par deux bulbes dorés dépassant de la végétation. Nous avons trouvé ce que nous cherchions. Nous remontons et nous tournons sur la droite dans une rue de terre battue. L’église apparait dans son costume bleu et blanc. Nous nous garons à l’ombre des arbres. L’animation nous indique qu’un office se prépare. Quel bel hasard ! Nous approchons avec discrétion de l’entrée où se pressent des femmes en longues jupes colorées, un foulard sur la tête. On nous laisse photographier en nous demandant d’où nous venons. Ils nous répondent avec quelques mots de français. Il semble que le temps se soit arrêté dans une autre époque. Ces russes lipovènes qui furent les premiers habitants du delta du Danube ont conservé leurs croyances religieuses et leurs traditions anciennes. Quand s’élèvent les chants orthodoxes, les femmes pénètrent dans l’église pour un office qui peut durer un temps indéterminé . Nous ne pouvons photographier l’intérieur de l’église mais je peux vous dire qu’elle est magnifique !







Photos Roumanie

Eglise de Sarichioi 3



Photos Roumanie

Eglise de Sarichioi 2



Photos Roumanie

Eglise de Sarichioi 4



Photos Roumanie

Eglise de Sarichioi 1







































Nous flashons sans réserve sur l’extérieur. Quelle belle harmonie de bleu avec cette échappée sur le lac ! Les chants orthodoxes se mêlent aux chants des oiseaux. Nous avons l’impression d’être dans un décor de cinéma, dans un endroit irréel qui n’a pas d’âge. L’alignement des maisons participe à la beauté de l’ensemble. Soudain, une porte s’ouvre. Une femme tout en sourires nous invite à entrer dans un petit jardin où une imposante treille forme un parasol naturel. La nature se suffit à elle-même. De belles grappes de raisin noir semblent tomber du ciel. Tout au bout, une babouchka assise mange du pain et des graines et nous parle en russe. Nous nous comprenons même si nous ne parlons pas la même langue. Les gestes et les sourires sont un langage universel. De ce moment d’humanité, nous retiendrons l’offrande du raisin que l’on nous tend. Encore un instant magique qui restera dans nos mémoires ! Nous regagnons la rue avec un dernier « spasibo ». Nous avons mis deux jours à déguster lentement ces grains sucrés comme si nous voulions perpétuer par leur présence ce moment. Tout un symbole !
































Nous retrouvons la rue et son décor où aujourd’hui semble être hier. Des fillettes nous font signe en souriant. Autour, c’est un univers de maisons blanches typique du delta. L’APN est séduit par tant d’harmonie rassemblé autour de cette petite merveille d’église orthodoxe russe posée au bord du lac Razim avec de l’eau bleue comme horizon infini. Tout respire le calme et la sérénité.
Mais il est temps de partir en reprenant la route de Tulcea bordée d’arbres peint en blanc à leurs bases comme on en voyait sur nos nationales d’après-guerre. Nous passons au petit supermarché de Murighiol faire quelques courses. Il fait encore 23 degrés à 20heures30.
Nous mangeons dans une relative fraicheur avec quelques invités. Au chat du midi, s’en ajoutent deux autres qui dégustent une tranche de jambon. On se relaxe dans les relax en écoutant les bruits du delta.


Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Perronnet Catherine
Perronnet Catherine sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Féminin
Age: 67
Lieu: PESSAC FRANCE
Inscrit le: 03 Oct 2011
Messages: 6738
Vigne
En Rang
nikon coolpix p510
41 comm. J-7 (10.35/j)
Ses 11722 photos favorites
17362.76 FEI

MessageImprimer : Oh!la!la! J'ai souffert de la chaleur en voyant le long ruban de la route au milieu de cetPosté le: Dim 17 Déc 2017 22:33    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Oh!la!la! J'ai souffert de la chaleur en voyant le long ruban de la route au milieu de cette étendue pelée, sans végétation où la chaleur était palpable! Wink Heureusement que la magnifique église orthodoxe bleue et blanche est vite apparue. Les vidéos sont vraiment une bonne idée et nous permettent de partager l'ambiance du moment. J'ai noté que, comme partout, les petites filles aiment faire tourbillonner leur jupe!
C'est vraiment dépaysant Léna, merci.

_________________

"Les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger, de les goûter doucement ou voracement selon notre nature propre, de profiter de tout ce qu'ils contiennent, d'en faire notre chair spirituelle et notre âme, de vivre" Jean Giono
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Léna
Léna sur FEI

MessageImprimer : Bonjour Cathy, cette série de photos confirme les étés très chauds de Roumanie. Contente qPosté le: Mer 27 Déc 2017 17:42    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Bonjour Cathy, cette série de photos confirme les étés très chauds de Roumanie. Contente que les vidéos plaisent .
Le village de Sarichioi est un endroit singulier que l'on ne pense pas trouver dans ce pays.
Merci Cathy de ton passage.
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Léna
Léna sur FEI

MessageImprimer : 





Ce matin, nous avons prévu de ne rien faire en appréciant la grasse matinée.
Posté le: Mer 27 Déc 2017 17:59    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message







Ce matin, nous avons prévu de ne rien faire en appréciant la grasse matinée.




Mais, vers six heures, la nature s’éveille et les oiseaux font entendre leurs chants. Il faut dire qu’un bras du Danube passe au bout du terrain. Mais cela ne nous empêche pas de replonger dans un demi-sommeil avant que les battements du delta ne remplacent le silence. Nous avons apprécié les moustiquaires qui nous ont permis de dormir fenêtres ouvertes. Vous le devinez peut-être mais le delta est l’endroit rêvé pour les moustiques. Léna profite de la pause d’avant midi pour faire un peu de rangement pendant que je mets mon carnet de route à jour. Nous mangeons à l’ombre de la caravane avec les mêmes invités qu’hier soir. Quand la table est bonne, on s’en souvient ! Nous partons en début d’après-midi pour une ballade dans la région. Il fait 34 degrés. Nous photographions l’habitat typique du delta, des maisons souvent chaulées de blanc et coiffées de chaume.











Photos Roumanie

Maison du delta du Danube




A Slava Cercheza, nous flashons sur les fresques extérieures de l’église orthodoxe.

Photos Roumanie

Eglise de Slava Cercheza



Plus loin, l’église de Ceamurlia de Jos s’offre comme un gâteau à la vanille sur le bleu du ciel.


Photos Roumanie

Eglise orthodoxe de Dobrogée





Puis nous descendons sur Jurilovca au bord du lac de Golovita. A l’entrée de l’agglomération, le nom du village est aussi écrit en russe car ici vit une communauté lipovène.















Ce port de cinq mille habitants est animé d’une fréquentation raisonnable qui rend la ballade agréable. On y croise des pêcheurs à longues barbes et d’incontournables charrettes. Nous sommes loin de la cohue des plages du sud de la Mer noire et nous apprécions cette promenade de fin d’après-midi. Près du port, un bateau bleu en cale sèche semble raconter des histoires de pélicans et d’oiseaux heureux à une maison au toit de chaume. Jurilovca est un port étonnamment tranquille en plein mois d’aout dominée par l’église qui prend des tons rosés dès la fin du jour.



























Photos Roumanie

Port de Jurilovca





















Nous repartons vers la forteresse d’Enisala datant du 14ème siècle, dernière forteresse médiévale de Dobrogée qui permettait de surveiller les entrées des ports voisins. Après la guerre russo-ottomane de 1878, cette forteresse militaire tomba en léthargie et aujourd’hui seuls les murs d’enceinte sont restaurés. L’approche lointaine d’Enisala se fait dans un paysage vallonnée précédant une plaine solitaire jaunie par le soleil. De ce promontoire, on aperçoit les lacs Razim et Golovita. Une place stratégique !











Photos Roumanie

Forteresse d' Enisala



Photos Roumanie

Vue des lacs depuis Enisala









Notre route se poursuit dans une steppe déserte où nous croisons des familles roms dans de primaires maisons ou squattant des bâtiments abandonnés. Dans ce paysage qui se perd à l’infini, nous avons rencontrés ce berger et son troupeau. Un cliché vieux comme la nuit des temps !


Photos Roumanie

Berger de Dobrogée



En revenant sur Murighiol, la température perd quelques degrés. Au bord de la route, nous achetons des fruits et légumes sur un étal couvert de roseaux. C’est le retour au camping où deux camping-cars allemands et un jeune couple de roumains en toile de tente sont arrivés. Nous mangeons dehors avec encore 23 degrés à vingt heures trente. Nos invités ont pris leurs habitudes et monopolisent nos relax. Nous ne tardons pas à nous coucher. Demain, nous nous levons tôt pour la visite du delta du Danube.

Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Perronnet Catherine
Perronnet Catherine sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Féminin
Age: 67
Lieu: PESSAC FRANCE
Inscrit le: 03 Oct 2011
Messages: 6738
Vigne
En Rang
nikon coolpix p510
41 comm. J-7 (10.35/j)
Ses 11722 photos favorites
17362.76 FEI

MessageImprimer : Cette fois, c'est amusant, les petites maisons aux murs blancs et aux boiseries colorées cPosté le: Mer 27 Déc 2017 18:53    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Cette fois, c'est amusant, les petites maisons aux murs blancs et aux boiseries colorées coiffées de toits de chaume m'ont rappelé celles que l'on trouve en Irlande dans les ports de pêche du Sud de l'île. On y rencontre aussi des bergers avec leurs troupeaux de moutons du reste. Wink La photo du troupeau de chèvres sous ce bel éclairage est magnifique.
Les églises et leurs fresques sont toujours de toute beauté et très gaies.
J'espère que tu as passé un bon Noël, malgré tout Léna et essaie de te détendre pour le passage à la nouvelle année aussi.

_________________

"Les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger, de les goûter doucement ou voracement selon notre nature propre, de profiter de tout ce qu'ils contiennent, d'en faire notre chair spirituelle et notre âme, de vivre" Jean Giono
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Léna
Léna sur FEI

MessageImprimer : Bonjour Cathy, merci de ton fidèle passage.

A bientôt pour la suite.....Posté le: Sam 13 Jan 2018 18:06    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Bonjour Cathy, merci de ton fidèle passage.

A bientôt pour la suite.....
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
D.marsim
D.marsim sur FEI

MessageImprimer : J'ai pris beaucoup de plaisir à poursuivre ce beau voyage en Roumanie et c'est une bonne iPosté le: Sam 13 Jan 2018 18:13    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

J'ai pris beaucoup de plaisir à poursuivre ce beau voyage en Roumanie et c'est une bonne idée d'avoir partagé avec nous ces deux vidéos, on attendant avec impatience la suit Lena.

_________________
"La critique est aisée, mais l'art est difficile"Philippe Néricault
"L'important c'est de participer" Pierre Fredy de Coubertin

Fondateur de(s) groupe(s): Les cartes postales
Album(s): AUTOMNE - FEUILLES, SOUVENIR de VACANCES, FLOWERTIMES, CHARLIE et LES AUTRES, GASTRONOMIE en PHOTOS
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Léna
Léna sur FEI

MessageImprimer : Bonjour Danièle, je suis contente que cela te plaise.
Merci de ton passage et je crois quPosté le: Sam 13 Jan 2018 18:37    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Bonjour Danièle, je suis contente que cela te plaise.
Merci de ton passage et je crois que tu apprécieras la suite.


Dernière édition par Léna le Sam 13 Jan 2018 19:28; édité 1 fois
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Léna
Léna sur FEI

MessageImprimer : 





Nous avons pris  de cours les oiseaux en nous levant à l’aube. Hier, nous avioPosté le: Sam 13 Jan 2018 19:24    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message







Nous avons pris de cours les oiseaux en nous levant à l’aube. Hier, nous avions réservé nos places auprès du propriétaire du camping qui organise des visites du delta. Le départ est fixé à six heures. Nous sommes huit personnes à prendre place dans deux Dacia pour nous rendre à l’embarcadère. Là-bas, dans la fraîcheur du matin, une barque nous attend. Nous allons effectuer une ballade d’une cinquantaine de kilomètres pendant un peu plus de quatre heures. Cette découverte du delta nous coûtera cinquante euros par personne.

Le delta du Danube se partage entre deux pays, la Roumanie et l’Ukraine, 20 % de son territoire se trouvant dans ce dernier pays. A partir de Tulcea, des bateaux de croisières sillonnent les trois principaux bras navigables. Au nord, le bras de Chilia forme la frontière avec l’Ukraine. Au centre, coule le bras de Sulina et, plus au sud, celui de Sfantu Gheorghe. Environ 40 mille habitants se partagent un territoire grand comme le département de l’Ain soit 5762 kilomètres carré. C’est ici que le Danube termine son voyage à travers l’Europe après 2857 kilomètres. Dans cet endroit privilégié, l’homme vit en parfait accord avec la nature. Le delta du Danube est inscrit au patrimoine de l’Unesco depuis 1991. Sous le régime de Ceaucescu, il était interdit à un étranger de parcourir librement le delta. Le commandant Cousteau dut attendre vingt ans pour se rendre enfin ici en 1991. Après avoir réussi à mobiliser le monde pour la sauvegarde des richesses du delta, celui-ci devint réserve de la biosphère.

Ici, la nature est généreuse avec une faune multiple. Les amateurs d’ornithologie y trouveront leur compte car le delta est un lieu de migrations multiples où le pélican est roi. Ici, les pêcheurs sont moins menteurs que la moyenne car la richesse des eaux est exceptionnelle. Pour les amateurs de caviar, on y trouve même des esturgeons. Dans les années 30, la Roumanie était le premier producteur mondial de caviar. Nous allons parcourir ce paysage lacustre où la flore étale ses richesses avec des plantes inconnues des non-initiés. Par moments, nous aurons l’impression d’avoir changé de continent avec des forêts presque tropicales. Dans ce monde de nature intense, l’homme semble s’être posé savamment en s’accordant à son rythme. Le delta abrite des communautés lipovénes aux maisons blanches. Pendant l’époque communiste, des gens voulant fuir le système trouvaient ici un semblant de liberté et de tranquillité.

Maintenant, nous vous laissons admirer en images ce delta qui attire année après année un nombre croissant de touristes.







Photos Roumanie

Delta du Danube 1


















Photos Roumanie

Delta du Danube 2




















































































































Photos Roumanie

Delta du Danube 6



Photos Roumanie

Delta du Danube 7











Photos Roumanie

Delta du Danube 3


























Photos Roumanie

Delta du Danube 9




























































Liée à la fraicheur de l’eau, la température est encore agréable quand nous retrouvons l’ embarcadère. Nous rentrons au camping vers 10heures30 des images plein les yeux. Nous nous relaxons à l’ombre de la caravane. Des français de la région parisienne s’installe dans notre rangée. Après la sieste, nous partons à l’ouest de Tulcea. Au passage, nous prenons quelques photos à Mahmudia.

















La route de Braila est tranquille. Son décor vallonné de douces collines nous cache le Danube que nous retrouvons à Isaccea. De l’autre côté du fleuve se trouve l’Ukraine. Cette ville connut les combats en 1878 quand l’armée russe la libéra des ottomans. Aujourd’hui, de cette présence, nous photographions une incontournable mosquée blanche et verte datant du 17ème siècle.









Nous faisons demi-tour pour visiter ce qu’on appelle le triangle des monastères. Nous tournons sur notre droite vers les monts Macin. Dans un décor de vignes, la route serpente jusqu’ au monastère de Cocos de style oriental, construit en 1835 par trois moines venus de Moldavie. L’église de la sainte-Trinité mérite le détour et les cellules des moines qui l’entourent ont beaucoup de charme. Un havre de paix !











Photos Roumanie

Monastère de Cocos



















Nous revenons sur la nationale pour aller au monastère de Saon. L’embranchement est signalé par un imposant calvaire coloré. Aux alentours, des ruches pleines de couleurs tranchent sur la végétation brûlée. Avec des marécages pleins d’oiseaux et le Danube coulant à ses pieds, ce petit monastère de 1846 possède un moulin en bois, une colonie de ruches, des paons, d’étonnantes autruches et une belle image de la sérénité dans un endroit sauvage !
















































Nous repartons sur Tulcea. Il fait 32 degrés. Nous tournons sur la droite pour le troisième monastère, celui de Celik Dere, nom d’origine turque signifiant ruisseau d’acier. Ce monastère élevé sur une colline en 1844 avec l’accord du sultan domine dans la verdure un hameau d’une dizaine de maisons. Encore un bel écrin pour la prière et le recueillement !








Photos Roumanie

Monastère de Celik Dere






















En revenant sur Tulcea par la même route vallonnée qu’à l’aller, Léna achète fruits et légumes. Cette route à faible circulation nous étonne par son relief de mini montagnes russes qui se poursuit jusqu’à la sortie de Tulcea.




















Nous retrouvons de nouveaux arrivants au camping : une moto autrichienne et un camping-car italien. Nous mangeons dehors pour la dernière fois près du Danube. Demain, nous quittons Murighiol.

Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Perronnet Catherine
Perronnet Catherine sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Féminin
Age: 67
Lieu: PESSAC FRANCE
Inscrit le: 03 Oct 2011
Messages: 6738
Vigne
En Rang
nikon coolpix p510
41 comm. J-7 (10.35/j)
Ses 11722 photos favorites
17362.76 FEI

MessageImprimer : Bonjour. J'ai plusieurs fois cotoyé le beau Danube en Bavière et en Autriche et je suis raPosté le: Dim 14 Jan 2018 12:03    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Bonjour. J'ai plusieurs fois cotoyé le beau Danube en Bavière et en Autriche et je suis ravie de découvrir ici son magnifique delta rafraîchissant! Wink Que d'oiseaux! C'est encourageant!

Les établissements religieux sont toujours aussi remarquables et bien entretenus et l'atmosphère semble y être sereine en effet. Le style de vie simple et proche de la nature y contribue bien sûr.

Même les autruches ont l'air bien intégrées! Wink
Merci et bonne continuation donc.

_________________

"Les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger, de les goûter doucement ou voracement selon notre nature propre, de profiter de tout ce qu'ils contiennent, d'en faire notre chair spirituelle et notre âme, de vivre" Jean Giono
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Léna
Léna sur FEI

MessageImprimer : Bonjour Cathy, je trouve aussi que les autruches semblent dans leur milieu naturel ce qui Posté le: Mar 23 Jan 2018 18:38    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Bonjour Cathy, je trouve aussi que les autruches semblent dans leur milieu naturel ce qui n'est évidemment pas le cas. Wink
Merci de ton passage Cathy.



A bientôt pour la suite......
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Léna
Léna sur FEI

MessageImprimer : 




Nous sommes prêts à partir pour rejoindre Bucarest. Le chat des voisins qui partPosté le: Mer 24 Jan 2018 17:16    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message






Nous sommes prêts à partir pour rejoindre Bucarest. Le chat des voisins qui partageait nos repas et investissait nos relax nous regarde d’un œil triste : « Pourquoi partez-vous, on était si bien ensemble ? » Un regard pleureur comme le saule qui l’abritait !




Nous quittons la Dobrogée, étonnante et singulière région au passé ottoman qui ajoute sa touche au puzzle roumain. Après Tulcea, nous passons Harsova et Slobozia par une bonne route qui vallonne. Ensuite, un long ruban plat nous mène jusqu’à l’autoroute de Bucarest-Constanta. Le revêtement est moyen. Il fait 30 degrés. Nous arrivons sur le périphérique de Bucarest que nous contournons par l'est dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Comme ce n’est, à son début, qu’une simple route à deux voies avec des ponts ferroviaires, il est naturellement bouché. Curieux périphérique avec des croisements à niveau qui accentuent la pagaille ! On y croise un tracteur avec sa remorque de foin. Je suis persuadé que l’on va rencontrer une charrette! C’est ce qui se passe un kilomètre plus loin avec le spectacle d’un attelage perdu dans le trafic infernal. L’homme assoupi semble laisser à l’animal l’entière responsabilité de le conduire à bon champ. Tout ceci au milieu des camions klaxonnant et des berlines pressées ! Ici, la ville est encore intimement liée à la campagne et deux époques s’affrontent. Mais nous connaissons déjà la fin de l’histoire! Plus loin, nous abordons un périphérique qui commence à porter son nom avec un élargissement à quatre voies bientôt rejoint par un terre-plein central. Nous continuons jusqu’ à l’échangeur de la route 1 qui vient de Ploesti, celle que nous avions pris en 2013 pour visiter la capitale en venant de Brasov. Après avoir contourné Bucarest sur presqu’un tiers de son périphérique, nous entrons dans la capitale roumaine en passant devant le lycée français Anna de Noailles qui se trouve sur notre gauche. Un peu plus loin, dans une courbe, nous prenons la sortie à hauteur d’un pont. Dans le giratoire, sous la voie rapide à trois voies, nous prenons sur la gauche le boulevard Librescu, en passant devant des immeubles de bureaux et la concession BMW. Nous arrivons dans une zone boisée et nous rattrapons l’Aleea Privighetorilor. Nous tournons à droite et le camping Casa Alba se situe à une bonne centaine de mètres sur la gauche. Naturellement, on ne trouve un panneau d’indication qu’à la dernière minute, à l’entrée de la route goudronnée qui y conduit. Ces précisions seront peut-être utiles à d’autres touristes ! Quand nous sommes venus en 2013, nous savions qu’il se situait au sud de l’aéroport de Bucarest mais nous n’avions trouvé aucun panneau l’indiquant !
Il fait 32 degrés vers 13 heures. L’accueil se fait en français. Nous paierons 26 euros la nuit pour un terrain ombragé aux sanitaires vastes et entretenus. Un prix « Capitale « pour un terrain qui n’a rien d’extraordinaire même si nous sommes loin des bruits de la ville !






Nous nous installons sans problème à l’ombre, derrière des bungalows. Notre voisin en Kangoo commence à installer sa toile de tente. Il est français et revient seul d’un voyage en Ukraine. Nous mangeons léger et la conversation s’engage avec ce compatriote qui n’a pas rencontré de Français depuis quelques semaines. Nous ne voyons pas l’après-midi passer et nous apprendrons beaucoup sur ce pays voisin de la Roumanie encore tout auréolé de mystère. Peu de gens en indépendants s’y rendent. L’Ukraine est un pays sans camping, excepté quelques terrains surchargés sur la mer Noire. Pays intéressant avec un coup de cœur pour Odessa ! Le soir descend. Des camping-cars italiens s’installent ainsi que des tchèques en toiles de tente. Ensuite, suivront des hollandais. Nous invitons notre voisin pour le repas du soir qui s’éternise dans d’intéressantes conversations à bâtons rompus.
La nuit s’annonce calme. Nous allons bien dormir dans la fraîcheur du soir qui s’installe !









Bien protégés du soleil, nous avons pu profiter d’un peu de fraîcheur en début de matinée. On se presse doucement pour partir vers Buftea. Il fait déjà 26 degrés vers 10 heures 45. Nous prenons le périphérique pour sortir par la 1A qui mène à Ploesti par une route secondaire. Aujourd’hui, nous avons prévu trois visites. A Buftea, petite ville distante d’une quinzaine de kilomètres de la capitale, nous voulons visiter le palais Stirbei construit au milieu du 19ème siècle par un prince valaque, Barbu Stirbei. Nous traversons une grande banlieue de belle facture. Buftea est connu pour ses studios de télévision et de cinéma. Beaucoup de productions étrangères sont tournées ici. Sur notre route, nous photographions l’église Sfanta Varvara impeccablement blanche sous un ciel impeccablement bleu. Cet édifice construit dans les années trente confirme l’incroyable patrimoine architectural religieux que possède la Roumanie.



Photos Roumanie

Eglise de Buftea







Nous continuons vers le palais protégé par une garde protocolaire. On nous annonce qu’il est exceptionnellement fermé pour réception officielle. Nous sommes déçus. Comme il est l’heure de manger, nous nous arrêtons dans une pizzeria au décor antique. L’endroit s’appelle Pizza Romana et n’est pas monument historique malgré son allure. Nous profitons de la salle intérieure climatisée pour déguster une salade-pizza.








En sortant, nous avons l’impression d’entrer dans un four. Il fait 34 degrés. Nous repartons vers le village de Mogosoaia qui possède un palais de la fin du 17ème siècle construit par un autre prince de Valachie, Constantin Brancoveanu. Achevé en 1702, ce palais est un mariage d’architecture vénitienne et ottomane. C’est ce qu’on appelle le style Brancovan. Vers 1860, il fut acheté par la famille Bibescu qui l’agrandit. En 1912, Georges Bibescu l’offrit à sa femme Marthe. Ce descendant des Bibescu fut un des pionniers de l’aviation et de l’automobile, fondateur de la Fédération Aéronautique Internationale et de l’Automobile-Club de Roumanie. Il organisa le premier voyage automobile d’Europe jusqu‘en Perse, plus précisément du port roumain de Galati jusqu’à Ispahan en 1905. Ce membre d’une des grandes familles de Roumanie fut ambassadeur en Perse. Mort en 1941, son corps repose près de l’église Saint-Georges à côté du palais. Ces acteurs de la grande société ont vécu dans la grande époque de l’Orient-Express où le Bucarest du début du vingtième siècle n’avait rien à envier à notre capitale. Avec ses mondanités et sa vie artistique à la française, la capitale roumaine prit le nom de « Petit Paris de l’est ».
A cette époque, ces familles princières entretenaient des rapports privilégiés avec la France mais avaient aussi leurs entrées dans les cours d’Europe. En gagnant notre territoire, les noms roumains en ‘u’ se sont françisés en ‘o’. De cette famille Bibescu liée à la France, trois personnages principaux retiennent l’attention. Ce sont trois femmes qui furent célèbres de la fin du 19ème siècle jusqu’après la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, leurs rôles et leurs œuvres sont pratiquement tombés dans l’oubli. Un peu comme l’œuvre d’Istrati ! L’intermède communiste créa un gouffre d’un demi-siècle qui fit disparaitre des mémoires ces personnalités. Dans le livre du monde, une page s’est tournée après 1945. Il reste pour tout visiteur du Père-Lachaise leurs sépultures pour témoigner de leur passage et interroger l’Histoire.
Dans cette famille Bibescu, il y eut Hélène Bibescu (1855-1902), mécène et pianiste qui fréquenta tout ce que le monde artistique contenait de célébrités. Ensuite, Marthe Bibescu (1886-1973), femme de lettres, auteure de plusieurs romans à succès ayant fréquenté tous les cercles littéraires et artistiques de son époque. Elle fut l’amie de Churchill, de Roosevelt et du Général de Gaulle. Göring l’approcha, pensant qu’elle servirait l’Allemagne pour régler le problème de l’Alsace et la Lorraine. Elle perdit toute sa fortune en 1948 avec l’arrivée des communistes et s’installa définitivement à Paris dans un hôtel particulier de l’ile Saint-Louis où elle tenait encore salon. Je terminerai avec la plus connue ou la moins oubliée : Anna de Noailles (1876-1933) née princesse Bibescu Bassarab de Brancovan, poétesse et romancière. Elle est la nièce d’Hélène Bibescu. Elle vécut au cœur de l’élite littéraire, amie d’une liste sans fin d’écrivains et d’artistes. Elle créa un prix littéraire qui, changeant de nom, devint le prix Fémina.
Toutes ces femmes étaient pro-européennes avant l’heure. Mais l’intermède communiste les a plongé dans l’oubli et a rompu ce lien étroit entre la France et la Roumanie. A la chute du mur de Berlin, la France avait beaucoup oublié ses cousins de l’est. Et, pour finir, la plus célèbre des roumaines, Elvire Popesco, décédée en 1993 à l’âge de 99ans, perpétua ces rites d’avant-guerre en tenant salon jusqu’aux années 70, recevant le Tout-Paris dans sa villa art déco de Mézy-sur-Seine réalisée par l’architecte Robert Mallet-Stevens. Une façon de prolonger une époque et un art de vivre !
Le palais de Mongosoaia est riche d’informations sur cette famille. Une page d’Histoire intéressante ! Avec un destin chaotique durant les années 50, le palais devint un musée en 1957. Le mobilier d’origine a disparu mais les meubles actuels s’accordent à l’ensemble. La visite est agréable avec diverses expositions. Ne ratez pas la cuisine avec ces curieuses cheminées. Nous affrontons les jardins au bord du lac sous la fournaise et nous nous asseyons à l’ombre en appréciant la vue sur le lac. Le vacarme de Bucarest semble loin. Une visite incontournable pour ceux qui visitent la capitale roumaine.


Photos Roumanie

Palais Mongosoaia





















Photos Roumanie

Palais Mongosoaia 2









Photos Roumanie

Eglise saint-Georges












En sortant, nous passons par l’église Saint-Georges construite en 1688. L’intérieur entièrement décoré de fresques est un plaisir pour les yeux. A l’extérieur, repose le prince Georges parmi d’autres tombes. Nous regagnons le parking et le gardien en sortant nous dit, la main sur le cœur : » La France est dans mon cœur « ! Après cette plongée dans l’histoire des Bibescu, qui pourrait en douter ? Il faut avouer que ce troisième voyage en Roumanie nous laissera un inoubliable souvenir. La Roumanie est aussi dans notre cœur !
Nous rejoignons la route de Ploesti et, par des routes de traverse, le monastère de Snagov qui s’élève sur une petite ile reliée à la terre ferme par un pont. Dans ce monastère datant de 1408 et remanié depuis, repose le corps de Vlad Tepes, le célèbre Dracula. Ce monastère fut construit par son grand-père mais il est malheureusement fermé. C’est calme et presque désert en cette fin d’après-midi que le soleil consume. Nous quittons l’endroit avec l’impression d’être arrivé au bout d’un jeu de piste en ayant trouvé les endroits clés de la vie de Vlad Tepes après le château de Bran et la citadelle de Poenari.







Photos Roumanie

Monastère de Snagov





















Photos Roumanie

Monastère de Snagov 2




Nous rejoignons directement la route de Bucarest. Il fait encore 33 degrés à 18 heures 30. Deux Land-Rover allemands sont arrivés à Casa Alba. Un camping-car polonais avec une remorque porte-voiture s’installe quand nous mangeons. Notre voisin français rentre à la nuit tombée. Nous nous endormons toutes fenêtres ouvertes dans la nuit avancée.
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofu
Jofu sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Masculin
Age: 68
Lieu: Poitiers
Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 7432
Mer
Repos
canon eos 500d
47 comm. J-7 (6.17/j)
Ses 5590 photos favorites
17157.96 FEI

MessageImprimer : Je n'étais pas passé depuis décembre et j'ai bien eu tort. 
Ton reportage est d'une richePosté le: Mer 24 Jan 2018 17:38    Sujet du message: Re : Mon voyage en Roumanie de Léna.
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Je n'étais pas passé depuis décembre et j'ai bien eu tort.
Ton reportage est d'une richesse extraordinaire. Les commentaires sont fournis et les nombreuses photos nous dépaysent. C'est vraiment du très beau travail.
Merci et applaudissement applaudissement Léna.

_________________
“La civilisation commence avec la politesse, la politesse avec la discrétion, la retenue, le silence et le sourire sur le visage.” Bernard Maris

http://www.fond-ecran-image.com/galerie-membre/membre-188185.html
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21  Suivante
Page 19 sur 21

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Les tout derniers messages photo postés
Titre du sujet
 Cooncours du forum JUIN 2018 : A LA QUEUE LEU LEU ! >  19/06 18:14
 Sondage pour LE LOGO DE L’ÉTÉ 2018 >  18/06 21:59
 Deux insectes du Queyras à identifier >  16/06 08:15
 Identification d'une libellule >  15/06 21:32
 Quelques changements de rubriques >  12/06 05:13
 Quelques plantes du Queyras à identifier >  12/06 05:06
 Création du LOGO pour 'L’ÉtÉ 2018 ! >  11/06 23:01
 Insecte qui m'est inconnu (Mady) >  08/06 10:29
 National Geographic, cuvée 2018 >  08/06 07:22
 >>> Tous les derniers messages du forum  
Les tout derniers sujets postés
Titre du sujet
 Deux insectes du Queyras à identifier  16/06 08:15
 Identification d'une libellule  15/06 21:32
 Sondage pour LE LOGO DE L’ÉTÉ 2018  11/06 23:00
 Quelques plantes du Queyras à identifier  08/06 22:05
 Insecte qui m'est inconnu (Mady)  07/06 14:28
 National Geographic, cuvée 2018  06/06 23:15
 Cooncours du forum JUIN 2018 : A LA QUEUE LEU LEU !  31/05 23:02
 Quelques changements de rubriques  30/05 19:00
 Photo publiée sur le site ?  27/05 19:38
 En attendant ... (rien à ajouter au titre)  27/05 09:51
 Sony a7 III (Alpha A7 Mark III)  27/05 09:41
 Bonjour d'astuces72  27/05 00:39
 Vote du ooncours de MAI 2018 : LES INSECTES !  23/05 08:16
 3 nouvelles fleurs à identifier (Mady)  22/05 22:12
 Grimperau des bois ou des jardins ?  21/05 19:25
 Mante religieuse,du Grec Mantis  20/05 16:33
 >>> Tous les derniers sujets du forum  



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Partager vos photos | Nouveautés | Photos favorites | Groupe Photo | Album Photo | Concours Photo | Forum | Blog | Fond ecran Iphone | Buzz Photo | HD Wallpapers | Contact | Plan du site