Id :
Résolution désirée :
Long : Décaler Hor.
Haut : Décaler Ver.
Contraste (± 255) : Lumière (± 255) :
Travailler sur la photo en taille réelle
Inverser sens de lecture
Faire pivoter la photo (± 180°) :
Sans cadre Cadre
Pas effet Noir&Blanc Sépia  Nég
[?] Recommencer
<<<
Boucher Marc dit de Meilh : Le banc, seul dans la la nature, au bord de la route ; seul au bord de la route... Certaines personnes s'y sont assises, laissant ça et là quelques traces écrites de leurs passages... On peut lire les mots jetés sur la planche ; sans plancher les mots ont jaillit de l'esprit des personnes... Peut-on écrire de ces choses à une fille, à une copine, à je ne sais qui ?... Que fait-on de la littérature amoureuse de nos jours ? Des beaux billets offerts à sa dulcinée, à l'amie, etc. ? La poésie des mots contemporains dans la bouche de certains : comme une gifle donnée en guise d'amitié, de baiser, de tendresse !... Nos grands esprits, eux qui connaissaient les belles lettres licencieuses, amoureuses, s'arracheraient les yeux s'ils voyaient cela ! Moderne je le suis, contemporain aussi mais je ne renie pas le passé culturel de notre beau pays qu'est la France et qui, à un moment donné, à différentes périodes ; dans les siècles révolus, a su produire des Femmes et des Hommes qui savaient se ..
Résolution d'origine : 1024 x 705.