Id :
Résolution désirée :
Long : Décaler Hor.
Haut : Décaler Ver.
Contraste (± 255) : Lumière (± 255) :
Travailler sur la photo en taille réelle
Inverser sens de lecture
Faire pivoter la photo (± 180°) :
Sans cadre Cadre
Pas effet Noir&Blanc Sépia  Nég
[?] Recommencer
<<<
Boucher Marc dit de Meilh : Dans l'hiver où tout demeure muet à cet instant, et dans ce lieu... L'eau figée au creux de son ruisseau semble mourir un peu. On ne marche pas, on ne marche plus en écoutant ce qu'on voit-là... L'eau silencieuse semble lancer quelques vains appels. Au fond, en regardant bien, comme des yeux, elle m'envoie ses reflets. J'ai tant vu de choses en la regardant au fond profondément que je n'ai pu, à ma façon, m'empêcher de dessiner ce qu'elle me disait aux tympans du coeur. Et pour parfaire mon cliché que le réflex a dessiné elle m'a offert ce poisson mort. Marc Boucher dit de Meilhan.
Résolution d'origine : 1024 x 683.