Retour au site FEI
Forum pour photographes
Bienvenue sur le forum photo de la communauté de Fond-Ecran-Image.com
CHARTE DU FORUMSujets importants StatisticsStatistiques
FAQ FAQ   RechercherRechercher Lexique  Géolocalisation des membresMembresMembres   GroupesGroupes     CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Votre avis sur le match JPEG-RAW


Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FEI Index du Forum -> Discussions sur la photographie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Jofu
Jofu sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Masculin
Age: 69
Lieu: Poitiers
Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 8398
Voiture fiat
Fiat500
canon eos 500d
21 comm. J-7 (5.7/j)
Ses 6135 photos favorites
18577.62 FEI

MessageImprimer : Merci Claude pour tes interventions successives de spécialiste.
Tu dis : " Pour en rPosté le: Mar 01 Aoû 2017 13:07    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Merci Claude pour tes interventions successives de spécialiste.
Tu dis : " Pour en revenir au débat, sur les forums experts, il est proscrit de mentionner que l'on shoote en JPG direct, sous peine de se faire huer et passer pour un nanard."
Je pense que dans tous les domaines, on peut faire le même constat : ceux qui se croient au sommet de leur art prennent de haut les moins expérimentés. Tu constates peut-être le même phénomène dans le domaine de l'automobile.
Je m'intéresse à la technique en général et encore davantage aux mathématiques Wink mais pour la photo, je préfère l'atmosphère qu'elle dégage, l'histoire qu'elle raconte, l'émotion qu'elle apporte même si techniquement elle n'est pas parfaite.
Je m'éloigne du RAW et du JPG, pas grave.
Bon après-midi.

_________________
“La civilisation commence avec la politesse, la politesse avec la discrétion, la retenue, le silence et le sourire sur le visage.” Bernard Maris

http://www.fond-ecran-image.com/galerie-membre/membre-188185.html
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Claude77
Claude77 sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Masculin

Lieu: Mitry le Neuf (Ile de France - 77)
Inscrit le: 02 Aoû 2007
Messages: 7196

0 comm. J-7 (0/j)
77773.57 FEI

MessageImprimer : Tiens, à propos de ta réflexion sur la "détérioration" des clichés lorsqu'on lesPosté le: Mar 01 Aoû 2017 19:35    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Tiens, à propos de ta réflexion sur la "détérioration" des clichés lorsqu'on les traite avec différents softs successifs : c'est vrai, même si pas toujours apparent, pour les raisons qui suivent.

Le fichier JPG est un fichier compressé ; c'est-à-dire qu'il est le résultat de l'application d'un algorithme de "simplification" qui permet à l'image décrite de "peser" moins lourd en terme de stockage. Dans les softs de retouche, l'amplitude de la simplification est finement réglable. Dans un appareil photo, elle se résume souvent à trois niveaux ; extra fine, fine, standard (4 parfois, lorsque l'on trouve un mode "éco").
Ainsi, si l'affichage réel (bitmap) d'une image de 6000 x 4000 pixels pèse environ 72 Mo (chaque pixel est alors codé en intensité et en couleur), à l'enregistrement en JPG il ne pèsera plus qu'environ 4 à 6 Mo en compression standard. Oui, alors que le poids bitmap est immuable, celui en JPG est variable car il est plus facile de simplifier une image peu détaillée qu'une image qui fourmille de détails.
Pour parvenir à cette "simplification", le logiciel fait l'impasse sur certains de ces détails ; ce pourquoi on dit que le format JPG est destructeur, puisque les infos perdues ne peuvent être restituées.
Chaque fois que l'on fait un enregistrement JPG et que l'on ferme le fichier, le soft déroule son algorithme de simplification. La partie retouchée subit donc une nouvelle "destruction", même très minime.
Aussi, lorsque l'on travaille sur une image JPG, il est recommandé de procéder d'un bloc à toutes les retouches avant de sauvegarder une seule fois le résultat.
Or, lorsque l'on travaille avec plusieurs softs, il est bien nécessaire de faire l'enregistrement JPG pour pouvoir rouvrir le fichier avec un autre soft. Donc on multiplie le nombre de destructions.

Il existe un palliatif : convertir le fichier JPG en TIF 16 bit par exemple (qui est un fichier bitmap où tous les pixels sont codés), faire les retouches sur le fichiers TIF, l'enregistrer en TIF pour le rouvrir en TIF avec l'autre soft, etc. Et seulement à la fin, convertir le fichiers définitif en JPG. Mais là, il faut un ordi musclé et surtout beaucoup de RAM pour bosser sur des fichiers de 72 Mo. Sans compter que pour ceux qui utilisent les calques, chaque calque pèsera lui aussi 72 Mo !

En clair, essayez dans la mesure du possible de n'utiliser qu'un seul soft pour traiter vos photos JPG. Les meilleurs gratuiciels offrent, malgré une ergonomie parfois discutable, une panoplie suffisamment complète pour faire tout le travail à eux seuls. Cela dit, il suffit de mettre moins de 100 € dans un soft de retouche payant pour bénéficier d'un nécessaire vraiment complet.

(désolé s'il y a des bavures, mais c'est l'heure de la soupe et je n'ai pas le temps de me relire - j'éditerai plus tard si nécessaire, comme je viens de la faire pour quelques interventions précédentes)

_________________
Equipement : 2 boîtiers reflex Sony Alpha 77 mk2. Objectifs : Sony 70-400 G SSM + 2 Sigma DC 17-70 Proxi HSM + Sigma 50-150 2.8 EX HSM + Tamron 70-300 USD + Sigma 8-16 HSM + Sony 50 1.8 + Sony 35 1.8 + Sony SAM 18-55 (en secours). 1 Flash HVL F60M, 1 flash HVL F43M.
J'ai possédé les objectifs Sigma 18-200, 70-300 et 17-70 Contemporary, le Carl Zeiss 16-80, les Sony 18-70, 18-250, 75-300 et 70-300 G SSM. J'ai également possédé les boîtiers Sony A100, A700, A580 et A65. Je peux donc en parler...
Visionnage avec XnView. Dématriçage avec IDC. Post-traitement avec Paint Shop Pro. Débruitage avec Noiseware SE. Renommage avec Lupas Rename.
Reportages sur circuits et divers ICI


Dernière édition par Claude77 le Mar 01 Aoû 2017 21:39; édité 1 fois
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Perronnet Catherine
Perronnet Catherine sur FEI

MessageImprimer : Hello Claude, je me doutais que tu allais intervenir si tu étais disponible. C'est toujourPosté le: Mar 01 Aoû 2017 20:19    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Hello Claude, je me doutais que tu allais intervenir si tu étais disponible. C'est toujours un plaisir de lire tes explications claires et précises. Merci d'avoir pris le temps d'expliquer les choses. Au moins on sait à quoi s'en tenir et quelle que soit notre décision on agira en connaissance de cause. Merci aussi à Joël d'avoir lancé le débat.

_________________

"Les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger, de les goûter doucement ou voracement selon notre nature propre, de profiter de tout ce qu'ils contiennent, d'en faire notre chair spirituelle et notre âme, de vivre" Jean Giono
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Guylaine
Guylaine sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Féminin
Age: 58
Lieu: ALMA ,Québec
Inscrit le: 08 Fév 2006
Messages: 8577
Fleur nenuphar
Trio Nenuphars
Canon EOS Rebel T6
16 comm. J-7 (5.1/j)
Ses 8605 photos favorites
34170.38 FEI

MessageImprimer : Bonjour à tous, j'ai lu l'article en question,intéressant.

J'ai fait quelques essais enPosté le: Mer 02 Aoû 2017 13:29    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Bonjour à tous, j'ai lu l'article en question,intéressant.

J'ai fait quelques essais en RAW déja , et je les regarde avec le logiciel DPP de Canon.

Pour dire vrai,je vois pas grand différence à mon humble avec avec les JPeg.

Mais je n'y connais pas grand chose.

Et les photos prennent tellement de place sur un ordi ou le disque dur ,en RAW.

J'ai été incapable de les téléchargé sur FastStone,le logiciel,dont me sert ,pour transferés mes photos.Ce qui m'agace beaucoup.

Je vais donc continuer à faire mes photos comme toujours en jpeg.Du moins pour l'instant.Wink .



_________________
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Claude77
Claude77 sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Masculin

Lieu: Mitry le Neuf (Ile de France - 77)
Inscrit le: 02 Aoû 2007
Messages: 7196

0 comm. J-7 (0/j)
77773.57 FEI

MessageImprimer : Je te rappelle que le RAW est non seulement un format de fichier propriétaire, mais aussi Posté le: Mer 02 Aoû 2017 14:38    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Je te rappelle que le RAW est non seulement un format de fichier propriétaire, mais aussi que ce n'est pas un format "image" direct, comme l'est de JPG. Donc sauf exception (voir ci-après), seul ton soft dédié Canon peut les afficher.

Quelques softs "ténors" de retouche, autre que celui fourni par le constructeur, permettent de dématricer des formats RAW. Mais pour cela, il doivent intégrer le code source du fabricant ; ce qui implique une mise à jour pour chaque évolution d'appareil photo.
Ce que l'on peut dire, c'est que l'un des meilleurs softs de dématriçage est celui fourni par le constructeur de l'appareil. Par contre, on lui reproche souvent une ergonomie moyenne (le cas par exemple chez Sony).
On voit deux problèmes poindre avec le temps, lorsque l'on ne stocke que le RAW (le cas de beaucoup d'experts) : si on change de marque, il faudra quand même conserver le soft de dématriçage initial. Mais lorsque le système d'exploitation qui gère l'ordinateur évolue lui aussi (on l'a vu avec la série des Windows dont les dernières versions ne permettent pas toujours d'utiliser les anciens logicels), pas sûr que l'ancien dématriceur fonctionne toujours. Il faudrait alors pouvoir télécharger une version compatible plus actuelle, en espérant qu'elle prenne encore en charge les plus anciens RAW...
Difficile de prédire ce qu'il en sera dans 20 ans. Mais ça sent quand même la galère, juste pour revisiter nos anciennes photos.

Bien entendu, mes vieilles JPG de 1998 sont en VGA (donc 640 x 480 pixels), et issues de capteurs qui géraient encore assez mal la dynamique (rapport entre zones sombres - alors noires - et zones claires - souvent cramées). Mais elles s'ouvrent avec n'importe quelle visionneuse en une fraction de seconde. Juste que les EXIFs n'étaient pas pris en compte et qu'il faut retourner "manuellement" les photos prises verticalement, sauf si elles ont été ensuite réenregistrées comme telles.

_________________
Equipement : 2 boîtiers reflex Sony Alpha 77 mk2. Objectifs : Sony 70-400 G SSM + 2 Sigma DC 17-70 Proxi HSM + Sigma 50-150 2.8 EX HSM + Tamron 70-300 USD + Sigma 8-16 HSM + Sony 50 1.8 + Sony 35 1.8 + Sony SAM 18-55 (en secours). 1 Flash HVL F60M, 1 flash HVL F43M.
J'ai possédé les objectifs Sigma 18-200, 70-300 et 17-70 Contemporary, le Carl Zeiss 16-80, les Sony 18-70, 18-250, 75-300 et 70-300 G SSM. J'ai également possédé les boîtiers Sony A100, A700, A580 et A65. Je peux donc en parler...
Visionnage avec XnView. Dématriçage avec IDC. Post-traitement avec Paint Shop Pro. Débruitage avec Noiseware SE. Renommage avec Lupas Rename.
Reportages sur circuits et divers ICI
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Tintin.dd
Tintin.dd sur FEI

MessageImprimer : Bonjour à tous, je n'ai pas tout lu du débat sur le JPEG-RAW, personnellement je shoote enPosté le: Lun 07 Aoû 2017 17:19    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Bonjour à tous, je n'ai pas tout lu du débat sur le JPEG-RAW, personnellement je shoote en jpeg et RAW en sous exposant légèrement à la prise de vue et je traite ensuite mes clichés avec "caméra RAW" surtout pour ajuster les basses et hautes lumières.
Un conseil,enregistrer en tiff, un format qui n'est pas destructeur quant on l'ouvre une nouvelle fois dans un logiciel de traitement.

Pour info: RAW Thérapée est un logiciel gratuit et la revue "compétence photo du mois de juillet-août 2017 que je recommande, apporte des conseils pour bien débuter avec ce logiciel.
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Claude77
Claude77 sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Masculin

Lieu: Mitry le Neuf (Ile de France - 77)
Inscrit le: 02 Aoû 2007
Messages: 7196

0 comm. J-7 (0/j)
77773.57 FEI

MessageImprimer :   je n'ai pas tout lu du débat sur le JPEG-RAW... Un conseil,enregistrer en tiff, un formaPosté le: Lun 07 Aoû 2017 19:16    Sujet du message: Re: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Tintin.dd a écrit:
je n'ai pas tout lu du débat sur le JPEG-RAW... Un conseil,enregistrer en tiff, un format qui n'est pas destructeur quant on l'ouvre une nouvelle fois dans un logiciel de traitement.

Effectivement, tu n'as pas tout lu, puisque j'ai écrit juste au-dessus :

Il existe un palliatif : convertir le fichier JPG en TIF 16 bit par exemple (qui est un fichier bitmap où tous les pixels sont codés), faire les retouches sur le fichiers TIF, l'enregistrer en TIF pour le rouvrir en TIF avec l'autre soft, etc. Et seulement à la fin, convertir le fichiers définitif en JPG. Mais là, il faut un ordi musclé et surtout beaucoup de RAM pour bosser sur des fichiers de 72 Mo. Sans compter que pour ceux qui utilisent les calques, chaque calque pèsera lui aussi 72 Mo !

Donc oui pour le tiff, mais avec les capteurs de 24 Mpix, voire plus, il faut vraiment avoir une configuration informatique qui suit (perso, j'ai 32 Go de RAM installés).

Tintin.dd a écrit:
je shoote en jpeg et RAW en sous exposant légèrement à la prise de vue. Et je traite ensuite mes clichés avec "caméra RAW" surtout pour ajuster les basses et hautes lumières.

Ce n'est pas la bonne méthode, vu que la réponse étant logarithmique, les basses lumière bénéficient de beaucoup moins de niveaux d'informations que les hautes lumières.
Il faut au contraire légèrement surexposer (surtout sans cramer bien entendu, pour conserver de l'info) - ce que l'on appelle "exposer à droite" avec l'histogramme - ce qui permet d'avoir des bas niveaux plus détaillés à la prise de vue.
En post traitement, on rétablit la balance avec non seulement d'avantage d'informations dans les basse lumières, mais aussi moins de bruit.

Cette méthode, appliquée par les experts, est toutefois de moins en moins justifiée, même en jpg, vu l'amélioration de la dynamique des capteurs (et du firmware pour le jpg direct) au cours de ces dernières années. Mais il ne faut surtout pas sous-exposer, même légèrement, ce qui fait remonter le bruit lorsque l'on pousse les bas niveaux, qui - comme je l'ai dit - sont en outre alors encore moins définis.

_________________
Equipement : 2 boîtiers reflex Sony Alpha 77 mk2. Objectifs : Sony 70-400 G SSM + 2 Sigma DC 17-70 Proxi HSM + Sigma 50-150 2.8 EX HSM + Tamron 70-300 USD + Sigma 8-16 HSM + Sony 50 1.8 + Sony 35 1.8 + Sony SAM 18-55 (en secours). 1 Flash HVL F60M, 1 flash HVL F43M.
J'ai possédé les objectifs Sigma 18-200, 70-300 et 17-70 Contemporary, le Carl Zeiss 16-80, les Sony 18-70, 18-250, 75-300 et 70-300 G SSM. J'ai également possédé les boîtiers Sony A100, A700, A580 et A65. Je peux donc en parler...
Visionnage avec XnView. Dématriçage avec IDC. Post-traitement avec Paint Shop Pro. Débruitage avec Noiseware SE. Renommage avec Lupas Rename.
Reportages sur circuits et divers ICI
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Tintin.dd
Tintin.dd sur FEI

MessageImprimer : Merci Claude77 pour tes conseils, mes réglages viennent d'une pratique d'un photographe dePosté le: Mar 08 Aoû 2017 14:50    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Merci Claude77 pour tes conseils, mes réglages viennent d'une pratique d'un photographe de la revue "compétence photo" sur le thème le paysage, je suis leurs méthodes mais apparemment elle ne s'applique pas à tous les appareils, le professionnel shoote avec un APN plein format, il n'aura pas de problème de bruit, est-ce la raison. je modifierai mes réglages prochainement.
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Claude77
Claude77 sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Masculin

Lieu: Mitry le Neuf (Ile de France - 77)
Inscrit le: 02 Aoû 2007
Messages: 7196

0 comm. J-7 (0/j)
77773.57 FEI

MessageImprimer : Il me faudrait avoir connaissance de l'article en question pour découvrir la justificationPosté le: Mar 08 Aoû 2017 16:22    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Il me faudrait avoir connaissance de l'article en question pour découvrir la justification de leur méthode, qui va à l'encontre de la pratique généralisée depuis de nombreuses années en numérique. Je suppute que c'est qu'en paysage, les zones très sombres sont souvent relativement absentes. Et pour ce genre de photos, on recherche plutôt des conditions météo permettant de bénéficier d'un éclairage homogène. Exposer à gauche pour cette application permet d'avoir directement un ciel "intéressant" ; mais ce sera toujours au détriment des détails des zones moins exposées. Ces dernières seront certes un peu avantagées par rapport aux mêmes en APS-C ; mais pourquoi alors ne pas exposer directement à l'équilibre ? Car FF ou APS-C, les bas niveaux restent déficitaires en nombre de pas de quantification par rapport aux hauts niveaux.

Dire qu'il n'y a pas de bruit en FF n'est pas exact. Il y en a moins.
Cela parce qu'à quantité identique de photosites du capteur, ils sont plus gros qu'en APS-C. Donc ils emmagasinent plus de photons durant le temps d'ouverture du diaphragme.

_________________
Equipement : 2 boîtiers reflex Sony Alpha 77 mk2. Objectifs : Sony 70-400 G SSM + 2 Sigma DC 17-70 Proxi HSM + Sigma 50-150 2.8 EX HSM + Tamron 70-300 USD + Sigma 8-16 HSM + Sony 50 1.8 + Sony 35 1.8 + Sony SAM 18-55 (en secours). 1 Flash HVL F60M, 1 flash HVL F43M.
J'ai possédé les objectifs Sigma 18-200, 70-300 et 17-70 Contemporary, le Carl Zeiss 16-80, les Sony 18-70, 18-250, 75-300 et 70-300 G SSM. J'ai également possédé les boîtiers Sony A100, A700, A580 et A65. Je peux donc en parler...
Visionnage avec XnView. Dématriçage avec IDC. Post-traitement avec Paint Shop Pro. Débruitage avec Noiseware SE. Renommage avec Lupas Rename.
Reportages sur circuits et divers ICI
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Tintin.dd
Tintin.dd sur FEI

MessageImprimer : Je ne vais pas avoir le temps de rechercher l'article en ce moment, si je le retrouve dansPosté le: Mer 09 Aoû 2017 18:00    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Je ne vais pas avoir le temps de rechercher l'article en ce moment, si je le retrouve dans quelque temps je t'informerai. Bonne soirée
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Claude77
Claude77 sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Masculin

Lieu: Mitry le Neuf (Ile de France - 77)
Inscrit le: 02 Aoû 2007
Messages: 7196

0 comm. J-7 (0/j)
77773.57 FEI

MessageImprimer : Pas de souci. Il sera toujours intéressant de découvrir les arguments avancés à ce propos.Posté le: Mer 09 Aoû 2017 18:30    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Pas de souci. Il sera toujours intéressant de découvrir les arguments avancés à ce propos. Bonne soirée également.

_________________
Equipement : 2 boîtiers reflex Sony Alpha 77 mk2. Objectifs : Sony 70-400 G SSM + 2 Sigma DC 17-70 Proxi HSM + Sigma 50-150 2.8 EX HSM + Tamron 70-300 USD + Sigma 8-16 HSM + Sony 50 1.8 + Sony 35 1.8 + Sony SAM 18-55 (en secours). 1 Flash HVL F60M, 1 flash HVL F43M.
J'ai possédé les objectifs Sigma 18-200, 70-300 et 17-70 Contemporary, le Carl Zeiss 16-80, les Sony 18-70, 18-250, 75-300 et 70-300 G SSM. J'ai également possédé les boîtiers Sony A100, A700, A580 et A65. Je peux donc en parler...
Visionnage avec XnView. Dématriçage avec IDC. Post-traitement avec Paint Shop Pro. Débruitage avec Noiseware SE. Renommage avec Lupas Rename.
Reportages sur circuits et divers ICI
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Badgadj
Badgadj sur FEI

MessageImprimer : bonjour tout le monde

Pour ma pratique personnelle (que je n'impose à personne) je suisPosté le: Mar 24 Oct 2017 14:51    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

bonjour tout le monde

Pour ma pratique personnelle (que je n'impose à personne) je suis un inconditionnel du format RAW dès que je n'ai pas besoin de montrer ou d'envoyer une photo par mail dans les secondes qui suivent.

Il m'arrive aussi de ne pas avoir mon réflex à portée de main et comme tout le monde je shoote en JPG avec mon téléphone portable.

Mais dans la mesure du possible je privilégie systématiquement le format RAW et voici pourquoi :

la prise de vue est facilitée.

Arrow Pas besoin de se soucier de la balance des blancs : Mon appareil est toujours réglé sur automatique.

Arrow Il existe aussi d'autres options que je peux négliger et qui influent sur la façon dont l'appareil interprète les données brutes qu'il reçoit du capteur pour délivrer un fichier JPG.

Sans compter que ces options sont assez techniques :
Je cite par exemple le réglage "priorité des hautes lumières", "réduction du bruit en ISO élevé" ou les différents modes qui privilégient plus ou moins de netteté, de contraste, ou qui jouent sur la teinte et la saturation de l'image finale.

Chez moi, tous ces réglages sont en mode standard car je sais que je pourrai avoir l'équivalent (et bien mieux !) en traitant mon fichier RAW.

Je pense d'ailleurs que beaucoup de photographes amateurs ignorent purement et simplement ces options et n'utilisent donc pas au mieux leur matériel lorsqu'il produit des images JPG. Sad


Je profite pleinement des capacités de mon matériel.

Mon reflex est un Canon 7D qui sait produire des fichiers RAW à 14 bits par couche.
Par principe, je ne vois pas pourquoi je limiterais ses possibilités aux 8 bits par couche des fichiers JPG.

Les conséquences ne sont pas aussi négligeables que ça.
La différence entre 14 et 8 est égale à 6 bits.

Mais que peut-on faire de 6 malheureux bits ?

Chaque bit supplémentaire permet de compter deux fois plus de photons. Or deux fois plus de photons c'est deux fois plus de lumière et cela correspond exactement à un diaphragme de différence.

Conséquence imparable, si je travaille avec mes fichiers RAW de 14 bits, j'ai une marge supplémentaire d'exposition correspondant à 6 diaphragmes.

Je peux donc photographier sans perdre de détails des sujets où la différence de luminosité entre les hautes et les basses lumières excède la capacité d'un stockage sur 8 bits.


Le RAW est plus tolérant avec les débutants

Dans les cas où un fichier JPG exige une exposition strictement correcte, un fichier RAW laissera un peu plus de marge et une erreur d'un diaphragme ne sera pas aussi pénalisante.

Obtenir une exposition correcte à la prise de vue n'est pas aussi évident qu'on pourrait croire.
Se fier à l'automatisme de l'appareil réserve parfois quelques surprises.

Donc, loin d'être réservé aux professionnels, l'usage des fichiers RAW pourrait au contraire bénéficier directement à ceux qui se contentent d'un usage basique de leur appareil photo.


Les solutions mixtes RAW / JPG

Il est certain que prendre une photo en RAW n'est pas toujours absolument nécessaire.

Si vous êtes résolument contre l'idée d'apporter la moindre retouche à vos photos, (ne serait-ce que de corriger un léger défaut d'exposition), alors oui, l'utilisation du RAW ne vous apportera rien. Dans ce cas vous devez effectivement vous en tenir au JPG.

Pour ma part j'ai à cœur de présenter mes photos sous leur meilleur jour.
Comme mes compétences à la prise de vue sont médiocres, cela peut nécessiter quelques retouches.

Dans certains cas la retouche d'un fichier RAW pourra donner un meilleur résultat qu'avec un fichier JPG.
Le plus souvent il n'y aura pas grande différence mais il ne pourra jamais donner un résultat inférieur.

À mon avis - qui n'engage que moi - laisser l'appareil faire deux fichiers (un RAW et un JPG) à partir d'un cliché est un simple gâchis de l'espace sur la carte mémoire.
Cela oblige à importer deux fois plus de photos que nécessaire.
Ensuite il faut se demander lequel des deux fichiers on va traiter et ce qu'il faut faire de l'autre fichier.

À partir du moment où on est organisé pour ça, traiter des fichiers RAW n'est pas plus difficile que de traiter des fichiers JPG.

Conclusion : même si ce n'est pas absolument indispensable, je travaille toujours à partir de fichiers RAW.
Je bénéficie ainsi de la souplesse à la prise de vue apportée par ce format et je ne perds pas la possibilité de faire certaines retouches ou corrections que je n'avais pas prévues quand j'ai pris la photo.


Les inconvénients du RAW

Les fichiers RAW sont plus gros.

Oui, et alors ?
Avec nos disques durs dont la capacité se compte à présent en téraoctets, on a quand même de la marge.
les fichiers RAW de mon appareil font environ 20 Mo. Dans un téraoctet je peux faire tenir environ 500.000 photos.

De toute façon, le problème du stockage a toujours existé. Du temps où on employait des disquettes, les fichiers étaient plus petits !


Les fichiers RAW sont difficiles à manipuler

C'est vrai si on n'a pas un bon logiciel pour manipuler les fichiers RAW et si on se lance à l'aveuglette sans un minimum d'organisation et d'apprentissage. Sinon c'est le bonheur absolu.

Il est vrai que les logiciels des constructeurs (Canon dans mon cas) ne peuvent que dégoûter d'utiliser des fichiers RAW. Outre leur manque d'ergonomie et leurs possibilités limitées, ils ne fournissent aucun outil de gestion des photos. On passe son temps à convertir des fichiers et à encombrer nos disques durs de copies inutiles.

Sans vouloir faire une publicité éhontée pour LightRoom, depuis que je l'ai découvert il n'y a pas si longtemps, mon flux de travail avec les fichiers RAW (et aussi les autres) est devenu limpide et beaucoup plus simple qu'avant.

Il n'y a aucune différence de traitement quel que soit le format du fichier d'origine.
Et dès que je veux utiliser une ou plusieurs images pour n'importe quel usage, le logiciel les convertit d'un simple clic dans le bon format sans toucher aux originaux. Je peux aussi bien faire des diaporamas que d'envoyer des photos sur mon compte flickR ou les transmettre par mail ou bien enregistrer une photo en 1920x1200 pour la poster sur le site de FEI. Tout ça, sans sortir du logiciel.

Lightroom fait partie de l'abonnement "photo" de Adobe qui comprend aussi Photoshop CC, Bridge, Camera RAW, Portfolio, Adobe Web et les diverses applications mobiles correspondantes.

Ce n'est pas gratuit - cela me coûte 143 euros par an - mais c'est un coût que je peux supporter et que je ne regrette pas.

Cela demande aussi un investissement dans l'apprentissage du logiciel et la compréhension d'un flux de travail efficace.
Si on n'arrive pas à comprendre le principe de base du logiciel (ce n'est pas forcément évident) on sera toujours perdu et mal à l'aise.

Par contre, dès qu'on a compris la logique du système, tout devient un jeu d'enfant et on s'épargne des heures de travail à chaque retour de vacances.


Le résultat final n'est guère meilleur qu'avec le JPG.

Si c'était le cas, ce n'est pas avec les photos de petite taille de l'article du Monde qu'on pourrait s'en apercevoir ! Twisted Evil

Mais il y a des cas où ça se voit bien quand même !

Voici une photo de l'église Saint-Maclou que j'ai faite à Rouen. Le ciel était couvert et la photo n'est pas terrible.



Bien sûr j'ai pris la photo en RAW, mais ce que vous voyez ici est le fichier JPG correspondant enregistré sans la moindre retouche.
Il correspond donc exactement* à la photo qui serait sortie de l'appareil si je lui avais demandé du JPG.

Le ciel est très clair mais pas complètement cramé. Vous pourrez vous en assurer en téléchargeant la photo au format d'origine (clic droit + enregistrer l'image sous...).

Supposons que je veuille récupérer le maximum de détails dans le ciel sans assombrir l'église et recadrer quelque peu.

En travaillant avec le fichier RAW, j'obtiens cela :



Si je travaille sur le fichier JPG et en appliquant exactement* les mêmes réglages (avec LightRoom, c'est facile) j'obtiens ceci :



Si la différence ne vous convainc pas, comparez les images en grande taille (clic droit + afficher l'image).
Regardez en particulier la limite entre le ciel et le reste de l'image.

Il n'est pas exceptionnel de rencontrer ce genre de photo.
En tant que touriste moyen, je suis bien content de ne pas avoir à me demander à chaque photo que je prends si je ferais mieux de shooter en RAW ou en JPG.

En prenant tout systématiquement en RAW je ne me prive pas de pouvoir corriger une photo qui en aurait besoin.

Et comme je connais bien mon logiciel de traitement d'image, cela ne me demande aucun travail supplémentaire par rapport au JPG.

En conclusion

Je ne prétends pas qu'il soit nécessaire de shooter en RAW pour obtenir de bonnes photos.
Et encore moins qu'on sera un meilleur photographe si on le fait.

Tout ce que je dis c'est que le RAW me facilite la vie aussi bien à la prise de vue que quand il s'agit de retoucher (ne serait-ce que légèrement) ou d'utiliser mes photos. Et en bonus j'obtiens des résultats de meilleure qualité.

La contre-partie est que j'ai dû investir dans un logiciel qui me convient et dont j'ai pris le temps d'étudier le fonctionnement. Une certaine organisation est également nécessaire pour adopter un flux de travail adapté.

Dans mon cas, j'estime que ces efforts sont négligeables en comparaison des bénéfices obtenus dans ma pratique de la photographie.


Mr. Green
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Claude77
Claude77 sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Masculin

Lieu: Mitry le Neuf (Ile de France - 77)
Inscrit le: 02 Aoû 2007
Messages: 7196

0 comm. J-7 (0/j)
77773.57 FEI

MessageImprimer : Rien à dire sur le comparo vu que d'un strict point de vue technique, avec 14 bits de codaPosté le: Ven 27 Oct 2017 18:15    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Rien à dire sur le comparo vu que d'un strict point de vue technique, avec 14 bits de codage, on obtient beaucoup plus de pas intermédiaires que les 256 pas des 8 bits.
Ça permet de distinguer plus de nuances, mais ça n'apporte pas plus de lumière pour autant, sachant que l'intervalle entre noir total et blanc absolu est immuable. Sauf que dans un cas, on le divise par 256 (8 bits), dans l'autre par 4096 (12 bits) ou 16384 (14 bits).
Et pour les exploiter, il faut dès la prise de vue adopter des réglages d'exposition appropriés. Car en effet, que ce soit en incrément d'intensité de lumière, ou en incrément de nuances de couleur, l'œil humain est incapable de distinguer plus de 300 niveaux. Raison pour laquelle, la norme JPG s'en est approchée avec les 256 niveaux que procurent les 8 bits, bien pratique sur le plan de l'électronique-informatique, puisque ça correspond à 1 octet.

En fait, l'avantage d'exploiter les 12 ou 14 bits du format RAW est, par le truchement du logiciel de traitement (appelé souvent – quelle horreur ! – "dérawtiseur", pais heureusement également "dématriceur") est d'extraire, parmi les 4096 ou 16384 pas, un segment de 256 pas en l'amplifiant de manière à ce que l'œil puisse alors distinguer chacun d'eux. En faisant glisser ce segment le long de l'info totale, on a accès à l'ensemble des infos régissant l'image.
Bien entendu, c'est le principe de fonctionnement du soft, car l'opérateur n'y voit que du feu, sinon une plus grande souplesse et une moindre dérive de certains effets lorsque l'on touche à d'autres.

A titre d'exemple, la photo recadrée et traitée sous RAW postée par Badgadj exploite ce principe afin de rendre visibles beaucoup plus de pas du segment codant les nuages du ciel ; segment qui sinon en JPG, ne s'étend que du gris clair au blanc, selon 54 pas max de nuances (mesurés avec mon soft de traitement).
De plus, comme l'échelle de codage n'est pas linaire (elle est logarithmique), beaucoup plus de pas codent les hautes lumières (zones très claires) que les basses lumières (zones sombres). De ce fait, que l'on soit en JPG ou en RAW, les zones sombres contiennent beaucoup moins d'infirmations que les zones claires*. Mais les deux en contiennent de toute façon beaucoup plus en RAW qu'en JPG, c'est mathématique et incontestable. Raison pour laquelle l'exploitation du fichier brut autorise plus de latitude de correction d'erreurs d'exposition et de colorimétrie. Mais pas autant qu'on peut l'imaginer. Ne pas espérer rendre un cliché "comme si de rien n'était" lorsque dans un endroit sombre, le flash n'a pas fonctionné !

* Ce pourquoi, lorsque l'on veut "révéler" ce qui est dans les zones sombre, il faut légèrement surexposer afin "d'allonger" le secteur sombre, qui de ce fait comportera plus de pas.


Etant donné que le fichier RAW n'est pas un fichier photo directement exploitable, il faudra de toute façon en sortir un JPG, donc un fichier codé sous 8 bits. Ce pourquoi, celui qui maîtrise bien les réglages idoines de son appareil obtiendra de très bons résultats en JPG direct.
Car en dehors de ce qui est dit plus haut, le fichier RAW, qui est un codage des infos issues du capteur (ou presque), permet de faire fi du logiciel de traitement intégré du boîtier. Celui-ci était relativement sommaire par le passé ; il est devenu plus performant au fil du temps et peut, dans certains cas, rivaliser avec les softs indépendants. Il a évidemment moins de possibilités, pour ne pas encombrer les menus de réglages, et notamment ne peut agir que sur l'image globale (pas de travail par zones). Une trop grande complexité rendrait également trop lent l'affichage instantané sur l'écran de contrôle du boîtier. Ce pourquoi, les puristes préfèrent prendre la main à l'aide d'un soft externe.
Attention quand même, une erreur d'exposition affecte directement les data enregistrées par le capteur. Ce pourquoi en cas de gros écarts, il ne faut pas attendre des miracles en dématriçage externe.

Je n'ai pas trop aimé l'exemple caricatural de Badgadj. Je suppose qu'il a voulu frapper les esprits en montrant toutes les infos que contenait le ciel une fois" l'amplification" du RAW opérée. Car il m'étonnerait fort que le ciel avait cet aspect au moment de la photo. Là on n'est pas loin du hdr. En poussant les hauts niveaux du JPG, on obtient déjà un assombrissement déjà subtilement nuancé certainement plus réaliste. Là où je l'insurge, c'est de montrer ce que devient l'image en JPG si on applique les mêmes réglages qu'avec le RAW. Ça n'a aucun sens puisque l'échelle de réglages n'est pas du tout la même. Pour être cohérent, il fallait déplacer les curseurs au prorata du nombre de bits.

Maintenant, dans la catégorie du Moi-Je :
Je n'utilise le RAW que pour des cas potentiellement à risque, ainsi que ceux où les sources d'éclairage sont composites (spots de couleurs – néons – tungstène et j'en passe). Encore que pour ce dernier cas, si j'ai le temps, j'opère une mesure préalable de la température de couleur de la scène. Reste que dès que l'on se déplace ou que l'on change d'orientation, c'est à refaire.
Difficile sinon dans mon cas de faire une erreur de balance vu que mes reflex me montre le rendu de la photo avant même que je déclenche.
En JPG, je récupère assez facilement les petites dérives de colorimétrie (notamment en cas d'utilisation de la balance auto en reportage dynamique). Et comme je fais essentiellement du reportage dynamique, j'exclue le RAW, trop encombrant et limitant les rafales.
Les clichés bâclés des photoreporters que je reçois sont forcément en JPG ; là encore, je dois intervenir au mieux dessus.
Traitant finalement peu de RAW, je le fais avec le dématriceur fourni par le constructeur. Gratuit, il est suffisamment ergonomique et, en plus, se cale sur la photo en pré-exploitant les réglages qui étaient en cours sur le boîtier (exploitation des EXIFs). Il n'y a plus qu'à décaler les paramètres qui ne sont pas très bons. Pour tout ce qui est retouche "mécanique" (photo qui penche, recadrage, réduction de format…) je travaille sur le JPG. Et sur les JPG, j'assure tout type de rectification, n'ayant jamais de gros écarts à rattraper. Je n'ai jamais eu de remarque sur le produit final.
Impossible pour moi d'avoir un flux de production : chaque image est différente de l'autre et impose des retouches appropriées. Par contre, la finesse de ma retouche, voire de mon montage, sera en relation avec le format de destination. Ce pourquoi, même si c'est du JPG, l'original reste toujours en l'état (et double sauvegardé).
Du temps de l'argentique, les photoreporters assuraient avec la fonction braketing. On a ça sur les reflex numériques modernes, aussi bien sur l'expo que sur d'autres paramètres. Je ne m'en suis jamais servi.

J'ai été long et surtout non structuré dans ma rédaction. Juste parce que ça m'a déjà pris du temps pour jeter mes idées, alors que je bosse tous les jours et jusqu'à très tard sur les magazines et reportages en cours. J'en suis désolé. Mais comme personne ne réagissait sur le sujet développé et qu'il y avait quelques points qui me chagrinaient, il fallait essayer de relancer discussion…
Il est vrai que c'est un sujet sans fin. En plus, la photo n'est pour moi qu'un outil, et non une passion inconditionnelle. De nos jours, on est tellement inondés d'images en tout genre qu'il ne m'intéresse pas d'en rajouter histoire de montrer que je pourrais (peut-être en faire autant). J'ai un créneau particulier sur lequel beaucoup se cassent les dents. Là au moins, j'ai l'impression d'être utile…
(désolé s'il y a des fautes, mais pas le temps de relire pour l'instant, je dois me remettre au boulot).

_________________
Equipement : 2 boîtiers reflex Sony Alpha 77 mk2. Objectifs : Sony 70-400 G SSM + 2 Sigma DC 17-70 Proxi HSM + Sigma 50-150 2.8 EX HSM + Tamron 70-300 USD + Sigma 8-16 HSM + Sony 50 1.8 + Sony 35 1.8 + Sony SAM 18-55 (en secours). 1 Flash HVL F60M, 1 flash HVL F43M.
J'ai possédé les objectifs Sigma 18-200, 70-300 et 17-70 Contemporary, le Carl Zeiss 16-80, les Sony 18-70, 18-250, 75-300 et 70-300 G SSM. J'ai également possédé les boîtiers Sony A100, A700, A580 et A65. Je peux donc en parler...
Visionnage avec XnView. Dématriçage avec IDC. Post-traitement avec Paint Shop Pro. Débruitage avec Noiseware SE. Renommage avec Lupas Rename.
Reportages sur circuits et divers ICI
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Badgadj
Badgadj sur FEI

MessageImprimer : Claude,

Je te remercie de confirmer les aspects techniques de mon analyse et de précisePosté le: Ven 27 Oct 2017 21:41    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Claude,

Je te remercie de confirmer les aspects techniques de mon analyse et de préciser certains points sur lesquels j'ai peut-être passé un peu rapidement.

Comme je l'ai dit, ce n'est que le témoignage de ma pratique et mes raisons de préférer le RAW au JPG.

Je note que tu n'as pas aimé mon exemple.
En effet le ciel n'était pas aussi contrasté. J'aurais pu me contenter d'un contraste moins important mais le problème serait resté identique et on aurait noté les mêmes à-plats. Mon exemple les fait juste ressortir davantage.

Le seul point où je ne suis pas d'accord avec toi est quand tu dis que ça n'a aucun sens d'appliquer les mêmes réglages à un fichier JPG et à un fichier RAW puisque l'échelle n'est pas la même.

En fait, ça dépend des logiciels avec lesquels tu travailles.

Dans la mesure où on ne dépasse pas les capacités du JPG - ce qui correspond à la plupart des photos - on obtient avec LightRoom exactement le même résultat si on applique les mêmes réglages à un fichier JPG ou RAW. (Démonstration en images si tu ne me crois pas sur parole).

Le RAW permet seulement de pousser davantage les curseurs et donc d'obtenir des effets impossibles ou mal rendus en JPG.

Qu'on ne partage pas le point de vue artistique (très discutable) du photographe qui adore dramatiser ses photos est un autre problème.

Mr. Green
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Claude77
Claude77 sur FEI

Super Grand Orateur
Genre : Genre :Masculin

Lieu: Mitry le Neuf (Ile de France - 77)
Inscrit le: 02 Aoû 2007
Messages: 7196

0 comm. J-7 (0/j)
77773.57 FEI

MessageImprimer : Une petite pause dans mon job me permet de te remercier d'avoir eu la patience de le lire,Posté le: Ven 27 Oct 2017 22:42    Sujet du message: Re : Votre avis sur le match JPEG-RAW
Répondre en citant Signaler un problème sur ce message

Une petite pause dans mon job me permet de te remercier d'avoir eu la patience de le lire, vu que mes idées étaient balancées un peu en vrac.

J'avais bien pris en compte que tu évoquais TA pratique ; en réponse j'ai fait de même en décrivant la mienne. Par rapport à la majorité des photographies dits experts, c'est moi le marginal et beaucoup pratiquent comme toi.

Après essai de la 1ère version, je n'ai pas poursuivi avec LightRoom qui ne m'apporterait rien dans sa version initiale. Donc je ne connais pas les subtilités des réglages de la version actuelle. C'est parce que tu as écrit avoir appliqué les mêmes réglages* sur les RAW et les JPG que j'ai répondu ainsi. D'ailleurs même avec QUE 8 bits, il ne me semble pas logique d'avoir de telles ruptures d'aplat, alors qu'on en obtient de similaires en poussant beaucoup trop le taux de compression JPG (vu le processus de simplification adopté pour diminuer le poids du fichier).

* par exemple, je suis resté sur une version ancienne de mon soft de retouche parce que je maîtrise rapidement à quel niveau je dois mettre tel ou tel paramètre en fonction du mon image et de ses dimensions ; en effet, les versions ultérieures ont augmenté (inutilement selon moi) le nombre d'incrément, donc leur finesse, alors que ça ne touche pas l'échelle globale.

Un autre inconvénient des RAW à signaler : il semble que certains aient des problèmes de non rétro-compatibilité des versions de leur dématriceur au fur et à mesure des évolutions. C'est donc la pérennité des fichiers RAW au fil des ans qui pourrait être impactée. Quant à conserver les anciennes sans savoir si les futurs Systèmes d'exploitation sauront les faire marcher... J'ai déjà des pb avec des anciens softs de bureautique, que je continue d'utiliser pour raison d'inter-compatibilité avec les autres PC de la maison.

Bon, je dois y retourner...

_________________
Equipement : 2 boîtiers reflex Sony Alpha 77 mk2. Objectifs : Sony 70-400 G SSM + 2 Sigma DC 17-70 Proxi HSM + Sigma 50-150 2.8 EX HSM + Tamron 70-300 USD + Sigma 8-16 HSM + Sony 50 1.8 + Sony 35 1.8 + Sony SAM 18-55 (en secours). 1 Flash HVL F60M, 1 flash HVL F43M.
J'ai possédé les objectifs Sigma 18-200, 70-300 et 17-70 Contemporary, le Carl Zeiss 16-80, les Sony 18-70, 18-250, 75-300 et 70-300 G SSM. J'ai également possédé les boîtiers Sony A100, A700, A580 et A65. Je peux donc en parler...
Visionnage avec XnView. Dématriçage avec IDC. Post-traitement avec Paint Shop Pro. Débruitage avec Noiseware SE. Renommage avec Lupas Rename.
Reportages sur circuits et divers ICI
Retour haut de page
Hors Ligne Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Partager vos photos | Nouveautés | Photos favorites | Groupe Photo | Album Photo | Concours Photo | Forum | Blog | Fond ecran Iphone | Buzz Photo | HD Wallpapers | Contact | Plan du site